ZIKEBEC : le forum québécois de toutes les musiques du monde !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cancoillotte
Agent spécial Zikebecois
Agent spécial Zikebecois


Masculin Nombre de messages : 746
Age : 32
Localisation : Maison Grise
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Sam 7 Nov - 12:01

C'est fou ce que l'humain peut se donner du mal à se faire du mal...n'est-ce pas ?





Face à face entre chars soviétiques et américains au checkpointcharlie...(mais qui est le plus puissant ? telle était la question...)




Pendant cette démonstration de puissance complètement débile et inutile, des gens se font des signes...sans plus pouvoir serrer ceux qu’ils aiment dans leurs bras :




Toutes les chansons parlant directement ou indirectement mur de la honte, et d’une façon plus générale...de la guerre froide...c’est par ici !


Dernière édition par Cancoillotte le Lun 9 Nov - 6:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cancoillotte
Agent spécial Zikebecois
Agent spécial Zikebecois


Masculin Nombre de messages : 746
Age : 32
Localisation : Maison Grise
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Sam 7 Nov - 12:03

Wind of Change


Alors que le Mur tombait, la chanson des Allemands The Scorpions Wind of Change s'imposait comme l'hymne de la réunification. Retour avec ses auteurs sur l'histoire du plus gros tube de l'année 1990.








Quelques notes sifflotées, une voix haut perchée qui entonne "En remontant la Moskova" et l'obligatoire solo de guitare: vingt ans après, le groupe allemand The Scorpions se souvient comment il a composé la ballade qui devait symboliser la chute du Mur de Berlin.

"Wind of change" (Vent du changement) ne trouve pourtant pas son origine entre Berlin-Est et Berlin-Ouest, mais à Moscou, en août 1989, se souvient Klaus Meine, chanteur-compositeur.

The Scorpions, en pleine gloire, participent alors à un festival de rock avec d'autres groupes occidentaux. "L'Armée Rouge était devant la scène pour faire la sécurité et nous tournait le dos. Quand nous sommes arrivés (...) ils se sont retournés vers nous et n'ont plus fait qu'un avec les fans, ils ont lancé leurs casquettes en l'air", raconte le chanteur, le visage ridé mais fidèle à son pantalon de cuir, à son béret et à son foulard à têtes de mort.


"En rentrant à la maison nous avions le sentiment d'avoir vu le monde changer sous nos yeux. +Wind of change+ est né peu après", explique-t-il dans une petite salle tapissée de disques d'or à Hanovre (nord), la ville d'origine du groupe.

"Eh, regarde: des gens sur le Mur"

La ballade, qui ne sort qu'en 1990, devient un tube international, au point d'être en 1991 la chanson la plus vendue au monde. "On se promenait sur les Champs Elysées à Paris pour faire du shopping et Wind of change sortait de chaque magasin", se rappelle Klaus Meine.

Et son statut de "bande originale" de la chute du Mur est consacré en 1999: lors des cérémonies pour le dixième anniversaire, les rockeurs jouent leur tube accompagnés de 160 violoncellistes, sous la baguette de Rostropovitch. L'image du virtuose russe jouant Bach au pied du Mur, peu après sa chute, avait fait le tour du monde en 1989.

Au moment historique de l'ouverture du Mur, The Scorpions étaient à Paris, raconte Rudolf Schenker, le guitariste du groupe, qui a troqué sa moustache et sa permanente des années 1980 pour des lunettes miroir et une coupe savamment ébouriffée.

"Nous étions aux Bains-Douches", célèbre discothèque parisienne, "Klaus regardait par-dessus mon épaule une télé qui était au bar et m'a tout à coup dit "Hé regarde, c'est pas le Mur? il y a des gens sur le Mur!", se souvient-il.

Virgin killer

Du temps de la guerre froide, The Scorpions, groupe préféré des Allemands selon un sondage paru en juin dernier, n'ont jamais pu jouer en RDA. Trop provocateurs peut-être, avec leur dégaine en cuir et cheveux longs, leurs textes exclusivement en anglais, leurs albums provocateurs tels que "Virgin Killer" (Tueur de vierges), leurs slows langoureux à la "Still loving you".

Leurs fans d'Allemagne de l'Est en étaient réduits à se déplacer en masse pour voir leurs idoles à Budapest ou encore Leningrad (' Saint-Pétersbourg), dormant sur les pelouses "parce qu'ils n'avaient pas le droit de changer assez d'argent pour se payer l'hôtel", se souvient Rudolf Schenker.

Sur l'Allemagne d'', Klaus Meine, ami de l'ancien chancelier social-démocrate Gerhard Schröder, porte un regard mitigé. "A l'Ouest comme à l'Est nous avons tendance à oublier ce qu'était notre passé", estime-t-il.

"Il faut se retourner et se dire tout ne s'est pas passé aussi parfaitement que prévu, mais (...) le fait que le Mur est tombé, que les gens sont libres, que plus personne ne doit mourir pour vivre en liberté, c'est quelque chose d'irréversible", martèle-t-il.

(Source : AFP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cancoillotte
Agent spécial Zikebecois
Agent spécial Zikebecois


Masculin Nombre de messages : 746
Age : 32
Localisation : Maison Grise
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Sam 7 Nov - 12:06

99 Luftballons


Gabriele Susanne Kerner dite Nena, née le 24 mars 1960 (49 ans) à Breckerfeld, en Allemagne, est une chanteuse allemande.

Très populaire en Allemagne jusqu'à aujourd'hui, Nena est surtout connue en France et dans d'autres pays pour sa chanson 99 Luftballons, succès mondial en 1983, histoire de 99 ballons bien pacifiques qui se promènent dans le ciel et qui, pris par les autorités pour une attaque ennemie, provoquent une guerre mondiale. "Nena" est également le nom du groupe avec qui elle chantait cette chanson. Une nouvelle version de cette chanson fut diffusée spécialement pour la chaîne Arte en juin 2009.

(Source : wikipédia)



Et une version spéciale de cette année, spécialement destiné à la chaîne franco-allemande Arte..où elle chante quelque passage en français !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seymour
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 219
Age : 31
Localisation : Le long des golfes clairs
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Sam 7 Nov - 13:31

Cancoillotte a écrit:
C'est fou ce que l'humain peut se donner du mal à se faire du mal...n'est-ce pas ?
Comme tu dit ...

sinon c'est pas vraiment la même chose mais on reste dans le sujet de Berlin et de la connerie humaine

Citation :
Un grand concert gratuit de U2 était organisé hier soir Porte de
Brandebourg pour célébrer la chute du mur. Bono et sa bande ont chanté
quelques tubes devant 10.000 personnes ravies d’avoir pu obtenir des
places gratuites sur internet. Mais pour les spectateurs sans tickets,
le concert s’est déroulé derrière une palissade de 2m de haut.
Un véritable scandale pour certains.
“Si c’est gratuit alors pourquoi mettre des barrières ?, dit un spectateur en
colère. “Je ne vois pas très bien ce qu’elles viennent faire ici alors
que nous fêtons la chute du mur”, ajoute-t-il.
Dans un communiqué, la chaîne MTV,
organisatrice du concert, a affirmé avoir “placé cette barrière temporaire de sécurité” en accord avec les autorités de Berlin.

Sans doute de Berlin-Est ironiseront les plus mécontents !
http://http://fr.euronews.net/2009/11/06/un-mur-pour-les-20-ans-de-la-chute-du-mur/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cancoillotte
Agent spécial Zikebecois
Agent spécial Zikebecois


Masculin Nombre de messages : 746
Age : 32
Localisation : Maison Grise
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Sam 7 Nov - 15:19

Rho les cons, fallait oser ! Rolling Eyes
S'il y a un concert où il n'y aurait pas fallu mettre de barrières c'est bien celui là !


Mais je n'ai pu m'empêcher de rire en lisant ça (en gras) :
Citation :
Dans un communiqué, la chaîne MTV,
organisatrice du concert, a affirmé avoir “placé cette barrière temporaire de sécurité” en accord avec les autorités de Berlin.

Sans doute de Berlin-Est ironiseront les plus mécontents !

Pis pour ceux qu'avaient les tickets, fallait passer par un checkpoint ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killerguitar
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 1225
Age : 12
Localisation : Québec
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Sam 7 Nov - 15:36

Je ne connais que "Wind of change" qui parle directement du mur de Berlin. Il fallait s'y attendre, sachant qu'ils sont Allemands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-de-musique.forums1.net
Cancoillotte
Agent spécial Zikebecois
Agent spécial Zikebecois


Masculin Nombre de messages : 746
Age : 32
Localisation : Maison Grise
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Lun 9 Nov - 6:18

Les artistes phares de la RFA et de la RDA à l’époque du mur


Dans l’ancienne République Démocratique Allemande, la scène rock a développé sa propre identité. Après avoir considéré le rock comme l’incarnation de la décadence capitaliste en diabolisant des figures emblématiques telles que Elvis Presley ou les Rolling Stones, les hauts dignitaires du régime de RDA ne parviennent pas à maîtriser l’engouement de la jeunesse pour cette musique et se voient contraints, à partir de la fin des années 60, de s’approprier ce phénomène dans le souci de contrôler la jeunesse. La scène rock en RDA ce sont donc des groupes officiellement habilités à jouer et qui sont intégrés dans le système comme Die Pudhys, groupe « made in DDR » nommés douze fois meilleur groupe rock de l’année !

Puhdys - Frei wie die Geier



Quelques années plus tard, à la fin des années 70 et au début des années 80, une nouvelle génération de groupes officiels fait son apparition. Plus provocateurs, poussant à l’ouverture vers l’ouest, les groupes comme Pankow et Silly sont marqués par les changements radicaux que subit la scène rock internationale, mais également ouest-allemande, avec l’émergence de nouveaux courants musicaux comme le punk ou la new wave.


PANKOW - Langeweile



SILLY - Verlorene Kinder



Côté Ouest, la scène est partagée en deux : D’un côté, des jeunes s’approprient le "Do it yourself" des punks et expérimentent sans complexes, de l’autre arrive l’avènement des tubes pop planétaire à l’image du groupe allemand The Scorpions.
Entre Est et Ouest Nina Hagen représente parfaitement les prémices de la « Neue Deutsche Welle ». Originaire de Berlin-Est (RDA), elle est la première à oser chanter en allemand à l’Ouest et de façon décomplexée. Attention, c’est très spécial : je vous invite a aller voir d’autres extraits sur Youtube de Nina Hagen...lol Elle a l’air un peu folle dingue, héhé Laughing Laughing Laughing

Nina Hagen - Naturträne



Autre figure emblématique de la Nouvelle Vague Allemande, Udo Lindenberg, ouest-allemand très engagé dans la lutte en faveur de la chute du mur. Il y a 25 ans, il entrait dans l’histoire de la pop allemande avec le morceau « Sonderzug nach Pankow – Train spécial pour Pankow ».
Dans cette chanson, Udo Lindenberg s’adressait directement à Erich Honecker, chef d’Etat de l’ex-République Démocratique Allemande pour lui demander l’autorisation de venir jouer en RDA. Titre interdit à l’Est il finira par venir jouer à l’Est quelques années plus tard pour un concert pour la paix.

Udo Lindenberg - Sonderzug nach Pankow






Source : inspiré (presque ) totalement de la chronique “Alex Jaffray et la musique” (Télématin) d’aujourd’hui intitulée : Les artistes phares de la RFA et de la RDA à l’époque du mur.
http://telematin.france2.fr/?page=chronique&id_article=12095
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seymour
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 219
Age : 31
Localisation : Le long des golfes clairs
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Lun 9 Nov - 8:45

Autour du mur de Berlin y'a aussi le heroes de David Bowie ... l'histoire de 2 amoureux devant le mur

Citation :
I can remember
Standing
By the wall
And the guns
Shot above our heads
And we kissed
As though nothing could fall
And the shame
Was on the other side
Oh we can beat them
For ever and ever
Then we can be Heroes
Just for one day

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seymour
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 219
Age : 31
Localisation : Le long des golfes clairs
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Lun 9 Nov - 8:51

Dans un autre genre on retrouve Greta de Renaud
http://www.jiwa.fr/#track/1345426
Une chanson d'amour, comme seul Renaud sait les faire
Citation :
Ich liebe dich greta,
ich liebe da gretich,
ich liebe tach gredi,
dis-moi pourquoi greta,
dis-quoi pourta gremoi,
dis-ma pourqua gros tas,
y a un mur entre toi et moi.

I love you greta,
i love ya gretou,
i louve yo grata,
dis-moi pourquoi greta,
dis-quoi pourta gremoi,
dis-ma pourqua gros tas
y a un mur entre toi et moi.

Oh oui je t'aime greta,
oh ouaime je t'a gretoui,
oh oua je t'oui gretaime,
dis-moi pourquoi greta,
dis-quoi pourta gremoi,
dis-ma pourta gros tas,
y a un mur entre toi et moi.

Dis-moi warum greta,
dis-moi pourquoi greta,
pourquoi qu't'habites à Berlin-Est,
pourquoi qu'j'habite à Berlin-Ouest.


Une dernière de Renaud
Welcome Gorby

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cancoillotte
Agent spécial Zikebecois
Agent spécial Zikebecois


Masculin Nombre de messages : 746
Age : 32
Localisation : Maison Grise
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Lun 9 Nov - 14:08

Celle de David Bowie je la connaissais, mais en fait je ne savais pas qu'elle était en rapport avec la mur ! (arf, l'anglais...) Embarassed
Merci Seymour !

Sinon, autant j'aime bien la première chanson de Renaud que tu as posté (je ne la connaissais pas), autant je trouve la deuxième beaucoup trop violente :

Renaud a écrit:
Welcome Gorby, bienv'nue ici
Où on est quelques-uns, je crois
Un copain à moi et pi moi
A espérer
Qu'tu vas v'nir avec ton armée
Tout balayer

Tu peux construire, si tu t'amènes
Quelques goulags au bord de la Seine

De toute urgence
Ici y a un paquet d'nuisibles
Qui nous font péter les fusibles
De la conscience
Des BHL et des Foucault
Pas l'philosophe, non, l'autre idiot
Des Dorothées
Fort sympathiques au demeurant
Je dirais plus exactement
Aux demeurés

Ca me plaît plus ou moins de la part de Renaud Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seymour
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 219
Age : 31
Localisation : Le long des golfes clairs
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Mar 10 Nov - 12:11

Je ne pense pas que ce soit là un appel à la violence, j'crois que c'est plus la manière de Renaud de dire c'est bien beau la chute du mur, la réunification toussa ... mais faudrait qu'en même regarder que par chez nous c'est pas tout rose non plus qu'il faudrait peut être faire quelque chose avant que la situation n'empire
Renaud a écrit:
[...]
T'as fait tomber le mur de Berlin
Si tu sais pas quoi faire des parpaings
Pour ta gouverne
Y a d'la place ici, mon pépère
Autour de tous les ministères
Toutes les casernes
ça évit'ra qu'le populo
Un jour nous pende tous ces barjots

A la lanterne
Quoiqu' pour une fois ça s'rait justice
De contempler ces pauvres sinistres
La gueule en berne

Ici y a des chaînes à briser
[...]
Si t'en as marre du communisme
J'te raconte pas l'capitalisme
Comme c'est l'panard
Comment on est manipulés,
Intoxiqués, fichés, blousés

Par ces connards
Viens donc contempler nos idoles
Elles sont un peu plus Rock and Roll

Que ton Lénine
Bernard Tapie et Anne Sinclair
'vec ça tu comprends qu'notr'misère
Soit légitime
Comme il dit ici nos idoles sont plus rock 'n roll, et notre misère est plus belle, mais un jour (et je crois que ce jour se rapproche à une allure folle), un jour le populo pendra à la lanterne tous ces barjots ... et je crois que c'est pour ne pas arriver à cette extrémité que Renaud va dans l'extrême avec ces paroles ... mettre un coup de pied dans la fourmilière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cancoillotte
Agent spécial Zikebecois
Agent spécial Zikebecois


Masculin Nombre de messages : 746
Age : 32
Localisation : Maison Grise
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Mer 11 Nov - 14:38

Ah ok...tu as certainement raison.
Mais en temps que chanteur faut quand même se méfier de ce genre de procédé, car il y a des gens qui prennent tous ce que disent leurs idoles au pied de la lettre.

Seymour a écrit:
mais faudrait qu'en même regarder que par chez nous c'est pas tout rose non plus qu'il faudrait peut être faire quelque chose avant que la situation n'empire

Et il a raison à 200 %.

Un article intéressant, que j'ai trouvé hier...

Citation :
États-Unis, Israël, Espagne, Inde… La construction d’un mur -si inutile soit-il- pose des questions de fond, en particulier sur les réponses faciles données aux citoyens : le sécuritaire ne nourrit pas, mais il rassure.

Le désir de liberté qui existe en chaque homme et chaque peuple triompha du béton au crépuscule du XXe siècle. Le 9 novembre 1989 au soir, on pouvait penser que le temps des murs était révolu, que les prisons des peuples voleraient en éclat aussi sûrement que le communisme implosait. Que nenni.

« Le monde se hérisse de barrières »

C’est toute l’Europe qui célèbre aujourd’hui l’évènement qui sonna le glas de l’Empire du froid et accéléra considérablement l’intégration européenne en permettant la réunification des deux Allemagne. Bakchich a posé ses bagages à Cordes-sur-Ciel dans le Tarn, où une série de conférences et d’expositions mettent en perspective l’histoire des murs dans l’humanité. « Les murs n’arrêtent pas l’histoire », ou comment nous reproduisons dans la période contemporaine ce que notre mémoire cherche à condamner.

Jean Musitelli, ancien conseiller diplomatique de François Mitterrand, qui a aidé à la préparation des célébrations de Cordes-sur-Ciel et joint par Bakchich, constate que vingt ans après la chute du mur de Berlin « le monde se hérisse de barrières, comme si elles devaient être plus efficaces demain qu’elles ne le furent hier […] Ils ont changé, d’échelle, de nature, de fonction. Avec ses 155 km, le Mur de Berlin paraît dérisoire face aux 1139 km prévus pour le mur de séparation Etats-Unis-Mexique ou les 790 km de la « clôture de sécurité » dont Israël a engagé la construction. […] Enfin et surtout, le mur a changé de fonction. A Berlin, il s’agissait d’empêcher la population de fuir. Aujourd’hui, il s’agit d’empêcher des indésirables d’entrer. Hier prison, aujourd’hui citadelle. Les murs d’aujourd’hui reflètent l’état du monde globalisé comme ceux d’hier reflétaient le monde façonné par la Guerre Froide. Ce n’est plus l’ère des affrontements idéologiques, de l’hégémonie des deux superpuissances, des stratégies d’intimidation et de dissuasion. C’est un monde où l’antagonisme dominant est celui qui oppose les riches aux pauvres, les nantis aux laissés pour compte du développement. Ce n’est pas un hasard si les murs poussent sur les lignes de fractures Nord-Sud (Rio Grande, Méditerranée) là où les différentiels de richesse sont les plus accusés. C’est la réincarnation moderne du limes antique, cette frontière fortifiée au-delà de laquelle les Romains cantonnaient le monde barbare ».

Qui n’a pas en mémoire les images atroces de ces hommes acculés par le désespoir venant mourir contre les barbelés d’une enclave espagnole au Maroc ? Ce drame se répète inlassablement, la misère et l’espoir d’une vie meilleure, forcément meilleure, dans nos ilôts de prospérité jettent dans les mers et les déserts ceux qui viennent s’y noyer ou mourir de faim et de chaleur.

L’Europe et l’Amérique se vivent en forteresses assiégées et expulsent chaque années des centaines de milliers d’immigrés illégaux au nom de la maîtrise des flux migratoires mais surtout pour répondre à la peur irrationnelle de se voir englouties sous le flot des miséreux dont nos économies profitent pourtant largement en exploitant la force de travail.

Les murs ont de l’avenir

« L’inutilité intrinsèque des murs fait qu’ils sont condamnés à devenir obsolètes et à tomber », nous dit Alexandra Novosseloff, Chercheure-associée au Centre Thucydide, Université de Paris-Panthéon-Assas et co-auteur du livre Des murs entre les hommes, 2007, La Documentation française.

« Cet optimisme de long terme n’empêche un fort pessimisme de court terme car justement leur présence complique la recherche de solutions et ralentit la réconciliation de peuples qui se sont entre-déchirés », comme le prouve la pérennité dix ans après les accords de paix des murs à Belfast ou encore l’érection du « mur de la honte » entre Israël et la Palestine, jugée contraire au droit international par la Cour internationale de justice en 2004.

Sur le long terme, on peut dire avec M.Musitelli que le mouvement des hommes est toujours plus fort que la construction de murs, hier comme aujourd’hui. Comme l’écrit également le professeur Serge Sur dans la préface du livre d’Alexandra Novosseloff, « les murs sont historiquement condamnés. Ils symbolisent la fermeture contre l’ouverture, l’immobilisme contre le mouvement, la mort contre la vie ».

Alexandra Novosseloff nous rappelle que les murs construits aujourd’hui le sont par des démocraties. États-Unis, Israël, Espagne, Inde.Que les dictatures ressentent la nécessité de se barricader, soit, mais pour les démocraties ? La construction d’un mur pose des questions de fond, en particulier sur les réponses faciles qu’elles donnent à leurs citoyens : le sécuritaire ne nourrit pas, mais il rassure. Et en temps de crise, il importe que les affaires continuent : il existe un business du mur très lucratif entretenu par les lobbies qui en tirent un profit juteux.

Source : http://www.bakchich.info/Les-murs-n-arretent-pas-l-histoire,09209.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cancoillotte
Agent spécial Zikebecois
Agent spécial Zikebecois


Masculin Nombre de messages : 746
Age : 32
Localisation : Maison Grise
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Mer 11 Nov - 17:49

D'autres chansons en rapport avec le mur, directement inspiré de Wikipédia...








Pink Floyd, célèbre groupe de rock psychédélique, sortit en 1979 un album nommé The Wall décrivant un Mur psychologique. L'album a fait l'objet d'un concert de Roger Waters, l'ex-bassiste du groupe, en 1990 en plein dans l'ex-no man's land[62]. La presse souligna le contexte historique, ce qui avait été évidemment voulu pour le marketing, le disque n'évoquant jamais vraiment Berlin. Plus tard, le groupe enregistra une chanson évoquant directement le mur de Berlin, A Great Day For Freedom, en 1994.

A Great Day of Freedom - Pink Floyd




L'album Les Aventures de Simon et Gunther (1977), de Daniel Balavoine, met en scène deux frères allemands, l'un vivant à Berlin-Ouest, l'autre à Berlin-Est, leur séparation forcée au moment de la construction du Mur, et leur tentative de se retrouver.

Les aventures de Simon et Gunther Stein - Daniel Balavoine


L'Autre côté, paroles et musique de Yves Duteil

L'Autre côté - Yves Duteil


“Berlin ce jour-là“, paroles et musique de Salvatore Adamo. Une composition qui est un chef-d'œuvre, un hymne à la liberté, au rapprochement des êtres, à l'ouverture d'un nouvel horizon rempli d'espoirs, d'amour, d'amitié, de joies et de bonheurs, après tant de si lourdes années d'un joug à la pensée unique.

Berlin ce jour là - Salvatore Adamo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xenos
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 247
Age : 57
Localisation : Gaspésie
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Sam 14 Nov - 3:03

merci pour toutes ces références que je ne connaissais pas.

ce fût une lecture et de l'écoute qui m'ont ravi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cancoillotte
Agent spécial Zikebecois
Agent spécial Zikebecois


Masculin Nombre de messages : 746
Age : 32
Localisation : Maison Grise
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Sam 14 Nov - 17:03

De rien Xenos, je ne trouvais pas grand chose ailleurs concernant ce sujet, alors je me suis dit qu'il était vraiment important d'en crée un.. Ce mur a inspiré beaucoup de chanteurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xenos
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 247
Age : 57
Localisation : Gaspésie
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Sam 14 Nov - 17:45

J'appelle ça un dossier et assez complet.

copywrith Canco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cancoillotte
Agent spécial Zikebecois
Agent spécial Zikebecois


Masculin Nombre de messages : 746
Age : 32
Localisation : Maison Grise
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Sam 14 Nov - 18:11

Merci Xenos Very Happy
Si je connaîtrais la langue allemande j'aurais pu en trouver d'autres...mais c'était une langue trop difficile pour moi...pourtant je l'ai étudié à l'école...mais rien à faire, je n'y arrive pas Crying or Very sad
Et merci à Seymour aussi, car je n'aurais jamais trouver celles qu'elle a posté. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xenos
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 247
Age : 57
Localisation : Gaspésie
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Sam 14 Nov - 20:47

oui Seymour était à la recherche et a grandement contribué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)   Aujourd'hui à 18:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Ich bin ein Erdbewohner ! (Les 20 ans de la chute du Mur)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une cascade, le bruit de l\'eau, nos sens en eveille
» Signalisations rigolottes....
» Chutes de bois? j'ai pas pu resister....
» [T][P] 20.09.2008 : Walibi Belgium
» [28.01.10] Chute de florent a l'olympia relayé par le site de morandini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Parlons Zik' ! :: Discussions sur la Musique en Général !-
Sauter vers: