ZIKEBEC : le forum québécois de toutes les musiques du monde !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Sam 14 Fév - 21:07

Aujourd'hui,je vous fait un grand bout de l'histoire de Beethoven...c'est le plus difficile car c'est la fin...sa mort....et ce bout là ben j'ai de la misère....les émotions sont fortes....

Ensuite,il me restera des petites choses que j'ai oublié de mentionner comme des anecdotes ...des citations ....etc...

Je n'abandonne pas comme ca... j'en ai trop à dire... Smile

Et encore beaucoup de musique à partager avec vous... Wink

Suite....

En 1818,le facteur de pianos Streicher et sa femme Nanette à qui Beethoven a beaucoup aidé pour augmenter les possibilités du piano,lui apportent un peu d'ordre et de confort dans sa maison et ses affaires...Ensuite,ce sera le jeune Stephan Von Breuning le fils du docteur Gherard Breuning ((frère de Éléonore son amour d'adolescence)) qui lui aidera à organiser sa vie matérielle .

Beethoven est très malade...il a encore de vilaines maladies des intestins et des poumons...De plus,il fait des infections des yeux...ce qui le rend dépressif car il a peur de devenir aveugle...et vu qu'il est déjà sourd...ben ca serait comme un peu trop...

Le premier à écrire la biographie de Beethoven fut Anton Schindler...une biographie froide et inepte du grand maître où il dévaluait ses oeuvres et induira en erreur beaucoup de gens et qui fera longtemps et même encore de nos jours un obstacle à la véritable compréhension des intentions musicales du grand homme que fut Beethoven...d'ailleurs,c'est une des raisons pourquoi il (Schindler) avait détruit un grand nombre des carnets de conversation du compositeur car ceux-ci démentaient ce qu'il disait dans son livre...mais,certaines affirmations de Schindler ont la vie dure et sont très néfastes pour la mémoire du grand homme....

En outre,en détruisant ces carnets,comme je disais plus haut,Schindler nous a privé de beaucoup d'informations...Beethoven y inscrivait tout...des nouvelles politiques,des états de comptes,son état de santé,des poèmes...etc...

En 1816,comme je vous l'ai dit.il avait composé la 28eme sonate opus 101 en le majeur surnommée ((La petite Hammerklavier))on dit qu'elle est magnifique...amoureuse...et en 1819,c'etait la grande Hammerklavier,la 29eme opus 106 en si bémol majeur qui dure 50 minutes...et il entame la missa solemnis opus:123 en ré majeur qu'il finira en 1823...Entre 1820 et 1823,il compose les 33 variations opus:120 en ut majeur sur une valse de Diabelli...Ensuite,il termine les 3 dernières sonates pour piano,la 30eme opus:109 en mi majeur...la 31eme opus:110 en la bémol majeur...et la 32eme,opus 111 en ut mineur...et il finit la missa solemnis...

Ensuite,il finit la 9eme symphonie qui sera jouée pour la première fois à Vienne le 7 mai 1824.,mais notons que les premières esquisses pour la 9eme symphonie remontent à très loin,même avant 1800...on peut dire sans se tromper que cette symphonie l'a suivi pratiquement toute sa vie...pas étonnant qu'elle soit si grandiose....et si émouvante...

En 1822,il accepte des commandes pour 8 quatuors...3 pour le prince russe Nicolas Galitzine qui lui dit qu'il les payera au prix fixé,Peters en demande 2 et Neate de Londres lui en commande 3...Il accepte toutes les commandes et fait les premières esquisses mais il avertit qu'il désire auparavent terminer la missa solemnis et la 9eme symphonie.Malgré l'attente que le compositeur lui impose,le prince Galitzine souscrit à la missa solemnis et en organise à ses frais la première audition à St-Petersbourg le 7 avril 1824

Beethoven commence ensuite les esquisses pour la 10eme symphonie,mais se ravisant,il entreprend de finir ses quatuors pour honorer ses commandes...il fait d'abord le 15eme opus 132 en la mineur puis le 13eme opus 130 en si bémol majeur dont le finale est la Grande Fugue que le public trouvera trop longue pour un finale...alors,Beethoven la retire...elle sera éditée seule après la mort du compositeur sous le numéro d'opus 133.Pour remplacer la Grande Fugue,il fera un rondo bien haydnien...ce sera d'ailleurs sa dernière composition...en novembre 1826...

La Grande Fugue est souvent appelée le 17eme quatuor...car elle est vraiment une oeuvre en elle-même....Il termine ensuite les deux derniers quatuors tout d'abord le 14eme opus 131 en ut dièse mineur et ensuite,le 16eme et dernier opus 135 en fa majeur... qu'il termine en octobre 1826...et c'est là qu'il songe au rondo pour le 13eme quatuor...en faisant un rondo haydnien...on aurait dit qu'il payait une fois pour toutes ses dettes envers son grand maître Hayd'n...Savait-il que c'était sa dernière composition?...moi,je crois que oui...et que c'est la raison pour laquelle il a fait un rondo pour remercier Hayd'n...

Mais,pendant tout ce temps,Beethoven est encore très malade...il a des maladies des yeux et sa vue se dégrade...il doit porter des lunettes mais il ne les met que quand il est seul car il n'aime pas qu'on le voie avec des lunettes...((petite coquetterie))...il a aussi des maladies des poumons...il est souvent dépressif...et encore des maladies des intestins...qui le font terriblement souffrir...

Ca ne va pas avec son neveu Karl...Beethoven a trop donné à cet enfant et maintenant qu'il est devenu un jeune homme,il veut tout avoir et faire ce qu'il veut...il n'accepte aucune interdiction...aucune autorité...et en 1826,le jeune homme tente de se suicider....il dira que c'est à cause de son oncle qui est trop autoritaire...Beethoven est atterré....Les autorités de la ville lui conseillent de faire enroler le jeune homme dans l'armée pour lui former le caractère...il doit partir aux environs des fêtes de Noel...

Beethoven décide alors de se retirer chez son dernier frère Johann avec son neveu jusqu'à ce qu'il parte pour l'armée pour profiter des derniers temps qu'ils sont ensembles...Ils partent au début de novembre tout de suite après la composition du rondo...ILs s'installent pour un long séjour mais son frère exige qu'il paye une grosse pension pour lui et son neveu !C'est pourtant Beethoven qui a payé les études de son frère pour qu'il ait la situation enviable qu'il a maintenant...

Le 2 décembre,une querelle éclate entre Ludwig et son frère...Il part avec son neveu pour retourner chez-lui à Vienne...Comme rien n'était prévu pour ce voyage,ils font le voyage dans la voiture découverte d'un laitier par une pluie glaciale...Aussitôt arrivé chez-lui,Beethoven est secoué de frissons...il a une forte fièvre...il se couche et un médecin vient le voir et diagnostique une double pneunomie aggravée par une fatigue extrême et un état dépressif....il est alité et le restera jusqu'à sa mort....Karl part rejoindre son régiment quelques jours plus tard sans se soucier de l'état de santé de son oncle...

Beethoven s'ennuie beaucoup de son neveu...il est très seul...ne mange presque pas et ne peut se lever car il est trop faible...Son ami le docteur Breuning vient le visiter avec son fils et le trouve amaigri,pâle et faible...il l'ausculte et s'apercoit avec consternation que personne ne change sa literie et que personne ne le lave..il y a même de la vermine dans son lit...il en est atterré et il engage quelqu'un qui viendra pour s'occupper de lui...Il subit 3 opérations et à sa pneumonie s'ajoute d'autres maladies dont une hydropisie...il fait son testament et nomme Karl seul héritier de ses biens...

Heureusement,en 1825,il avait déménagé pour la enième fois et résidait non loin des Breuning...Le fils du dr Breuning Gérhard qui a 10 ans l'aime beaucoup et viens le voir tous les jours...il lui apporte de la nourriture et lui prête ses livres...Beethoven apprécie ces visites...c'est souvent son seul visiteur pendant des jours...Un ami lointain lui envoie quelques bouteilles de bon vin...et Beethoven dira((Dommage...c'est trop tard!))car le compositeur sait bien que sa fin est proche...il veut quand-même payer pour les bouteilles mais sa situation financière s'est beaucoup dégradée...et s'il ne finit pas sa vie dans la misère c'est grâce à quelques amis et à la Société philharmonique de Londres et son directeur George Smart...il écrit à un ami que toutes les esquisses de la 10eme symphonie sont dans son bureau....on ne retrouvera plus tard que le 1er mouvement...les autres sont disparus...

Le 24 mars,le petit Gérhard arrive chez Beethoven et le trouve en agonie...il court chercher son père qui fait prévenir sa famille...il ne lui reste que son frère Johann qui envoie son épouse au chevet de son frère...il ne se déplacera qu'après la mort de son frère pour chercher s'il n'y a pas d'argent de caché quelque part...

La même journée le 24 donc, on lui administre les derniers sacrements...alors,commence pour Beethoven une longue agonie qui durera deux jours.Le 26 mars à 17:45 hre,Beethoven n'est plus......

Comble d'ironie,à sa mort,il n'avait à son chevet que l'épouse de son frère qu'il n'a jamais vraiment aimé et un musicien qu'il connaît à peine Anselme Huttenbrunner qui racontera un peu plus tard la mort de Beethoven en ces termes'''

(((À 5 hres du soir,il était inconscient,en proie à son agonie lorsqu'un éclair illumina la pièce de facon spectaculaire;sur les toits des maisons que l'on voyait par la fenêtre,la neige tombait.Après ce phénomène naturel qui me déconcerta au plus haut point,il leva le bras poing serré et regarda en l'air quelques secondes avec une expression grave et menacante.Lorsque sa main retomba sur le lit,ses yeux se fermèrent....Je lui soulevai la tête de la main droite;il avait cessé de respirer et son coeur ne battait plus.)))....

Les obsèques ont lieu 2 jours plus tard le 28..Le cortège funèbre part de la maison de Beethoven et se dirige à l'église d'Alserstrasse et se rendra ensuite au cimetierre de Wahring ..8 musiciens dont Franz Schubert (qui mourra l'année suivante à 31 ans)portent le cercueil...une foule de 20 à 30 milles personnes suivent le cortège...

L'oraison funèbre écrite par Franz Grillparzer poète et ami de Beethoven depuis 1799 alors que Beethoven composait ses 6 premiers quatuors opus 18 car le poète est aussi très bon violoniste...l'oraison lue par l'acteur Heinrich Anschutz se terminait comme suit....

(((Celui qui viendra après lui,ne pourra suivre sa voie,car là où ce précurseur a arrêté son travail,se situent les limites extrêmes de l'art...)))

Le lendemain,le 29,le corps est mis en terre.

Beaucoup d'oeuvres de Beethoven ont été éditées après sa mort dont les derniers quatuors,la Grande Fugue,la Missa Solemnis et d'autres oeuvres plus anciennes que Beethoven avait laissé de côté...

Voilà.....je reviens comme je l'ai dit pour des oublis que j'ai fait...des anecdotes...des citations de Beethoven...et pour continuer de mettre sa musique....@+...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Dim 15 Fév - 2:54

Et voici sa 3eme symphonie opus:55 en mi bémol majeur...composée en 1804...""Éroïca""encore avec Deutsche Kammerphilharmonie...toujours dirigée par Paavo Jârvi...

La première fois qu'elle fut interprètée...elle avait soulevé beaucoup de critiques...c'est sa première qui soit vraiment beethovenienne...c'était du jamais vu....il avait transgressé toutes les règles musicales....certains disaient que c'était une vraie bombe qui avait explosé au palais du Prince...

Pas pour rien que certains l'appellent "Beethoven Le Révolutionnaire"...mais les critiques ne lui ont jamais fait peur....

Moi,c'est ce Beethoven là que j'aime le plus........

1er mouvement (1ere partie)

http://www.youtube.com/watch?v=9XL2ha18i5w


1er mouvement 2eme partie

http://www.youtube.com/watch?v=wSrb6iEFNS8&feature=related


2eme mouvement 1ere partie

http://www.youtube.com/watch?v=drxcjTbDsts&feature=related


2eme mouvement 2eme partie

http://www.youtube.com/watch?v=6b9W4MjhyM4&feature=related


3eme mouvement

http://www.youtube.com/watch?v=1jOGFyiKbCk&feature=related


4eme mouvement 1ere partie

http://www.youtube.com/watch?v=VJXAVf_FdTU&feature=related


4eme mouvement 2eme partie

http://www.youtube.com/watch?v=4TNeR_zT_sU&feature=related

Et voilà...c'était Beethoven le révolutionnaire...le rebelle...

C'était un marginal Beethoven...comme moi...

Pour ca aussi que je l'aime....que je le comprend...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Dim 15 Fév - 15:56

Il y a une symphonie de Beethoven qui est un peu boudée...c'est la 4eme...je ne comprend pas pourquoi car elle est très belle...

D'accord...elle commence un peu timidement....mais au bout d'environ 2 minutes trente...elle se développe et se déchaîne pratiquement jusqu'à la fin...Moi,je l'adore !!! C'est une symphonie qui me console quand j'ai de la peine...et qui me fait du bien quand je suis heureuse...

Mais,écoutez-la et vous verrez bien... Smile

voici donc...la symphonie no:4 opus: opus:60...en si bémol majeur composée en 1806...

Dirigée par Herbert Von Carajan...Beethoven avait 35ans lorsqu'il l'a composé...


http://fr.youtube.com/watch?v=zk-sf1jOkdc&feature=related

Voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Dim 15 Fév - 22:39

La symphonie du Destin...le ""pâ pâ pâ pam"" qui se répète tout au long de la symphonie...écoutez bien....en bruit de fond ou plus clair....mais il est toujours là....

Le Destin qui frappe à la porte....

À peu près tout le monde connais la 5eme...mais baeucoup ne connaissent que le 1er mouvement...ben ici,je vous présente les 4 mouvements...

Symphonie no:5...opus:67 en ut mineur composée en 1807-1808...

Dirigée par Herbert Von Karajan...en 2 parties...une oeuvre grandiose !!!!


Partie no:1...1er et 2eme mouvement...

http://fr.youtube.com/watch?v=zhcR1ZS2hVo

Partie no:2...3eme et 4eme mouvement...

http://fr.youtube.com/watch?v=jDar-ycF5fE&feature=related

Et voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Lun 16 Fév - 20:34

Voici la 7eme symphonie opus:92 en la majeur composée en 1811-1812...la même année que la Lettre à l'Immortelle Bien-Aimée....

J'ai cherché longtemps mais je l'ai trouvée dirigée par Carlos Kleiber...c'est le meilleur pour diriger la 7eme...

Moi,je me retrouve entièrement dans cette symphonie...c'est comme si je me retrouvais dans l'âme de Beethoven....

1er mouvement part:1...

http://www.youtube.com/watch?v=s1qAWcd4rr0&feature=related

1er mouvement part:2...

http://www.youtube.com/watch?v=MzHt-_i_FcE&feature=related

2eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=bqtPVEuAbzM&feature=related

3eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=Td3mRRne39I&feature=related

4eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=VLkZvsp62iU&feature=related

Et voilà...ca c'est moi...trop de folie dans ma tête... Smile

Et le jour où je n'aurai plus de folie je serai prête à mourir... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Mar 17 Fév - 5:20

...Beethoven était un grand homme...

La plus célèbre de ses paroles,c'est quand il a eu la certitude qu'il serait complètement sourd...il a d'abord pensé au suicide mais il s'est ravisé en disant ((Je saisirai mon destin à la gorge...je vais dépasser mon destin...))

Et une autre chose qu'il a dit ((Tous les hommes naissent égaux...qu'ils naissent dans une grange ou dans un château.))

Il détestait l'injustice...et pourtant,il en a été victime toute sa vie et surtout dans son enfance...

Pour comprendre la musique de Beethoven.....il faut comprendre l'essentiel:Sa musique...c'est lui....on ne peut aimer sa musique et ne pas l'aimer lui......on ne peut dissocier les deux....

Et plus on écoute sa musique et plus on le comprend....au point de ne faire qu'un avec lui...

Il faut comprendre ses émotions....et sa musique c'est ses émotions...

Il met son âme à nu devant nous...à nous de bien l'écouter pour partager toutes ses émotions...

La 7eme symphonie...c'est la première oeuvre de Beethoven qui m'a fait comprendre...ca été une révélation....cette oeuvre est celle qui contient le plus d'émotions....surtout quand on ferme les yeux pour l'écouter et avec un casque d'écoute....on dirait qu'on entre dans son âme....

Et la 9eme aussi...écoutée de la même façon....ca fait le même effet...

Tout était amplifié chez Beethoven...la joie...le bonheur et même la peine...et aussi la colère....il se fâchait très vite...mais regrettais aussitôt après et s'excusais car il ne voulait pas faire de peine...
et il aimait aussi jouer des tours... ...mais quand il riait,les gens restaient surpris car il riait comme quelqu'un qui n'est pas habitué de rire...forcément avec l'enfance qu'il a eu....

Il était d'un signe de feu: Sagittaire....mais on ne sait pas son ascendant car on ne sait pas l'heure de sa naissance

C'était un homme passionné et humain....un bon yable comme dirait un de mes amis... Smile



Voici l'ouverture d' "Egmond" opus:84....un opéra de Goëthe...

http://www.youtube.com/watch?v=v2E8bhDHESk


Une belle image de Beethoven et de la musique...la sonate "Au Clair De Lune"

http://fr.youtube.com/watch?v=1DNxR9r_mzA&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Mar 17 Fév - 17:56

Encore des images de Beethoven et des endroits où il a resté...et un peu de son histoire pour ceux qui comprennent bien la langue de Shakespeare ... Smile

Tout ca accompagné par sa musique...


1 de 15...

http://www.youtube.com/watch?v=fsXArAyIC7w

2 de 15...

http://www.youtube.com/watch?v=lwNfjLPMCaA&feature=related

3 de 15...

http://www.youtube.com/watch?v=sNYLlNmgUW8&feature=related

4 de 15...

http://www.youtube.com/watch?v=powQyCh-H08&feature=related

5 de 15...

http://www.youtube.com/watch?v=CkKt7NWiJF8&feature=related

6 de 15...

http://www.youtube.com/watch?v=fLxSMPKfbEw

7 de 15...

http://www.youtube.com/watch?v=kmRw6VU4PQI

8 de 15...

http://www.youtube.com/watch?v=g2GQmSExuLY&feature=related

9 de 15...

http://www.youtube.com/watch?v=2zTJxignDDo&feature=related

10 de 15...

http://www.youtube.com/watch?v=5a_dePTa3hg

11 de 15...

http://www.youtube.com/watch?v=qTRHX-Gg6aQ&feature=related

12 de 15...

http://www.youtube.com/watch?v=eLKwssd6xto&feature=related

13 de 15...

http://www.youtube.com/watch?v=ICICKUSpack&feature=related

14 de 15...

http://www.youtube.com/watch?v=nn57J71edDU&feature=related

15 de 15...

http://www.youtube.com/watch?v=ZMPYP_G2SB8&feature=related

Et voilà... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
ti gars
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 129
Age : 22
Localisation : Sherbrooke, République du Québec
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Mar 17 Fév - 18:45

Je n'ai regardé que les 3 premières, super ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumquebec.com
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Mer 18 Fév - 3:45

ti gars a écrit:
Je n'ai regardé que les 3 premières, super ! Wink

Merci ti-gars...c'est tout un monument Beethoven hein... Smile

Vraiment le plus grand compositeur selon moi... et sa vie...pas rose hein... il n'a jamais vraiment été heureux... Crying or Very sad

Je vais en mettre encore bientôt des bouts de sa vie... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Mer 18 Fév - 3:47

...Voici le concerto pour violon et orchestre ( il en a fait qu'un...mais c'est une merveille...) opus:61 en mi bémol majeur ...composé en 1806...

Ce concerto,quand Beethoven l'a composé,personne ne voulait le jouer...le qualifiant d'injouable....Un violoniste très connu l'aurait dit à Beethoven qui aurait répliqué:..Ah ! mais ce n'est pas pour vous...c'est pour les générations à venir... Smile

Pour une demande spéciale,Beethoven a aussi transcris ce concerto pour le piano mais

moi,j'adore le violon...donc,j'aime mieux celui-ci... Smile

Orchestre dirigée par Herbert Von Karajan...Violoniste: Anne-Sophie Mutter...

1er mouvement part:1

http://ca.youtube.com/watch?v=UxG0Eg1kP90

1er mouvement part:2

http://ca.youtube.com/watch?v=B3gdLraYzjE&feature=related

1er mouvement part:3

http://ca.youtube.com/watch?v=1fQ2iOpEWoU&feature=related

2eme mouvement

http://ca.youtube.com/watch?v=1Xxbf-qlm3o&feature=related

3eme mouvement

http://ca.youtube.com/watch?v=wMfuzwEG2KQ&feature=related

Vraiment super !!! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Mer 18 Fév - 18:19

Et voici mon quatuor préféré surtout le 1er mouvement...moi qui adore le violon,je suis servie dans ce 1er mouvement..... drunken

Les quatuors de Beethoven sont pour 2 violons 1 alto et un violoncelle...les 4 musiciens sont : Eric Cheng, Jenn Chang, Hans Cutiongco, Ian Mok...Ce n'est pasle meilleur enregistrement car l'acoustique laisse à désirer...il y a des sons parasites...mais c'est la seule que j'ai trouvé complète... Smile

Il est appelé "Les Harpes" c'est le 10eme qu'il a fait...opus:74 en mi bémol

majeur...composé en 1809

1er mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=TxE5_lKzz_E

2eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=bt5p5cOn_Ng&feature=related

3eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=4rlQn8lTtPQ&feature=related

4eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=o--m7Bh_mlo&feature=related

Et voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Jeu 19 Fév - 5:24

Vous savez,autant j'adore la musique...autant je suis complètement nulle pour en jouer... Embarassed

Mon père jouait de tous les instruments...et ma mère savait jouer du piano...et j'ai un frère qui est excellent guitariste...mais moi,je n'ai pas hérité de ce don... Embarassed

J'aime aussi d'autres compositeurs...Mozart pour ses concertos de violon...Tchaïkovski pour son ouverture 1812 et bien sur Casse-Noisettes...Dvorak pour sa Symphonie Du Nouveau Monde....Schubert pour son quintette La Truite...Strauss pour ses belles valses viennoises qui font rêver...Bach pour ses concertos brandebourgeois...Hayd'n pour ses symphonies légères et enjouées...etc......etc....y en a plein...sans compter la musique Rock et d'autres styles...Ma vie est musique...

Mais Beethoven,c'est toute sa musique que j'aime...juste 2 sur tout le lot que je n'aime pas....

Il y a de ses oeuvres comme la 9eme par exemple...faut l'écouter plus d'une fois...car c'est une oeuvre lourde d'émotions...toutes les émotions de sa vie en fait....c'est comme un résumé de sa vie....

Quand on écoute la 9eme,le mieux est de mettre ses écouteurs ...s'installer confortablement ...
fermer les yeux si possible et la laisser entrer en nous....s'en imprègner ...faut qu'on la recoive...et je vous jure que vous allez en avoir des frissons et parfois le souffle court....vous ressentirez toutes ses émotions...moi,je pleure parfois en l'écoutant....mais les symphonies de Beethoven ((surtout la 9eme))sont faites de telle sorte qu'on ressent nos peines très fort et quand la symphonie finit ,on est consolé....comme si la symphonie nous enlevait le trop-plein de peines...c'est pour ca qu'y faut toujours autant que possible les écouter en entier...c'est comme un traitement si on veux...faut pas l'arrêter avant la fin...sinon c'est pas complet...

Edgar Cayce disait que Beethoven était un psychologue musical....

C'est Comme un peintre expressionniste...mais lui,au lieu de se servir de la peinture,il se sert de la musique.... deux arts bien différents et pourtant tellement semblables ....

Mais assez de placotage làlàlà... Smile

Voici la 6eme symphonie c'est la plus douce de ses symphonies...c'est la symphonie de la nature....La Pastorale....il l'a composée entre 1806 et 1808...opus:68...en fa majeur...

Dirigée par Herbert Von Karajan...

1er mouvement...

http://fr.youtube.com/watch?v=-GWMApWKQIY&feature=related

2eme mouvement...

http://fr.youtube.com/watch?v=vMITF0DWJyE&feature=related

3eme mouvement...

http://fr.youtube.com/watch?v=3DmCI1EHQMg&feature=related

4eme mouvement...

http://fr.youtube.com/watch?v=Ir9797qNVk0&feature=related

Et voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Jeu 19 Fév - 20:20

Une chose m'a toujours étonné...en 1801,Beethoven a composé 2 sonates pour piano...sa 13 eme et sa 14eme...

Quasi una fantasia opus:27 no:1 en mi bémol majeur...

et

Clair de lune opus:27 no:2 en ut dièse mineur...

Ces 2 sonates sont distinctes...et pourtant,beaucoup les mélangent et même des musiciens...renommés... silent

Je ne comprend pas car elles sont vraiment différentes...

J'ai cherché sur YouTube et c'est l'enfer...ils annoncent une sonate et c'est l'autre qui joue...et parfois,ils se servent des deux titres dans la même annonce... Crying or Very sad

Je suis parvenue à trouver les deux...écoutez...vraiment différentes... Smile

Une chose est sure...faut pas avoir les mains ankylosées pour jouer les sonates de Beethov... Very Happy

Voici Quasi Una Fantasia interprètée par l'excellent jeune pianiste wuyiying...

C'est un jeune qui est encore à ses études...mais il est de loin meilleur que les autres que j'ai trouvé !!


mouvement 1...

http://fr.youtube.com/watch?v=USdfJCzedMc&feature=related

mouvement 2...

http://fr.youtube.com/watch?v=MSvZFtKaC74&feature=related

mouvement 3...

http://fr.youtube.com/watch?v=z1CAUchnB8U&feature=related



clair de lune interprètée par l'excellent Daniel Barenboim....


1er mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=E10K73GvCKU&feature=related

2eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=zs0QAA0eItU&feature=related

3eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=YJeD8ckihN8&feature=related

Et voilà...j'ai eu des difficultés énormes pour trouver...

Le version que j'écoute habituellement de la première sonate(Quasi Una Fantasia) n'est plus disponible sur YouTube...

C'était avec Anna Vinnitskaya

Écoutez...Ca vaut la peine !!! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Ven 20 Fév - 2:35

Ben voilà...aujourd'hui,je vous présente le 5eme et dernier concerto pour piano et orchestre

opus:73...en mi bémol majeur...édité en 1809...

Ce concerto est une pure merveille....C'est "L'Empereur"

C'est de ce concerto que je vous parlais quand je vous disais que Beethoven était chez son

frère et qu'il se cachait la tête sous des tonnes de coussins pour protéger ses oreilles car

Vienne était bombardée

Il est ici interprèté par Daniel Barenboim orchestre dirigée par Abbado...


Écoutez bien.....c:est du vrai gâteau... drunken


1 de 6

http://www.youtube.com/watch?v=ZkGMzgGza-4

2 de 6

http://www.youtube.com/watch?v=XQXAjZ00gCc&feature=related

3 de 6

http://www.youtube.com/watch?v=QwCav4KxHuw&feature=related

4 de 6

http://www.youtube.com/watch?v=AnMLG1BIsHA&feature=related

5 de 6

http://www.youtube.com/watch?v=GMHo-0X-co8&feature=related

6 de 6

http://www.youtube.com/watch?v=7IS-4d_SXf0&feature=related

Et voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Ven 20 Fév - 3:47

Voici la 8eme...c'est la seule qui manquait de symphonie...elle a été éditée en 1812 en même temps que la 7eme...en fa majeur opus:93...c'est une symphonie joyeuse...quand on la fait jouer et que des enfants sont là,ils dansent automatiquement... Smile


Dirigée par Herbert Von Karajan ...

http://www.youtube.com/watch?v=6Tj4ME6Udx8

--------------------------------------------------------

Et voici le 2eme concerto pour piano et orchestre opus:19 en si bémol majeur...composé en 1794-1795 et retravaillé en 1798...

Avec Daniel Barenboim au piano et à la direction...j'adore le 2eme mouvement... drunken


1er mouvement part:1...

http://www.youtube.com/watch?v=BH9eIviNOq0

1er mouvement part:2...

http://www.youtube.com/watch?v=ombrlnf-3MY&feature=related

2eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=mCE5csfClO4&feature=related

3eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=N3T8djLQ6-M&feature=related

Voilà...
--------------------------------------------------------------------------------------------

Je vous présente maintenant son 3eme concerto pour piano et orchestre...opus:37 en ut mineur

composé en 1800-1802...avec l'excellent pianiste Crystian Zimerman...


1er mouvement Part:1...

http://fr.youtube.com/watch?v=SfstcHZINYE&feature=related

1er mouvement part:2...

http://fr.youtube.com/watch?v=QagnhgnCMuY&feature=related

2eme mouvement part:1...

http://fr.youtube.com/watch?v=rDRlJMrYnT4&feature=related

2eme mouvement part:2...

http://fr.youtube.com/watch?v=8YlU-z066Mc&feature=related

3eme mouvement part:1...

http://fr.youtube.com/watch?v=BwvmoKFsjXM&feature=related

3eme mouvement part:2...

http://fr.youtube.com/watch?v=c5AebVt_Tcc&feature=related

---------------------------------------------------------

Et tout de suite là...son merveilleux 4eme concerto pour piano et orchestre

toujours....opus:58 en sol majeur...composé en 1806....avec le pianiste Dimitris Sgouros

Part:1

http://www.youtube.com/watch?v=oTCGRDvEk-k&feature=related

Part:2

http://www.youtube.com/watch?v=B2DqqyScPQc&feature=related

Part:3

http://www.youtube.com/watch?v=e822XZqSLKM&feature=related

Part:4

http://www.youtube.com/watch?v=kBJirOi9-Ak&feature=related

Et voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Ven 20 Fév - 19:03

J'ai fait une erreur... Crying or Very sad

Une erreur impardonnable... Sad

Quand je vous ai présenté la 8eme symphonie,je vous ai dit que c'était
la seule qui manquait de symphonie...

J,étais sure d'avoir mis la 9eme... mais,ce n'est pas le cas...

Alors,je répare mon erreur...voilà... Smile

Neuvième Symphonie avec Choeur en Ré mineur opus:125 éditée en 1824 et
interprètée pour la première fois le 7 mai 1824...

Cette symphonie l'a suivi toute sa vie...on retrouve les premières
esquisses datant de 1792 peu avant de quitter Bonn pour s'installer
à Vienne...

En ce temps-là le compositeur avait un ami du nom de Ludwig Fischenich,
ami personnel du poète Friedrich von Schiller, et il lui
présenta un poème qu'il avait mis en musique (la Feuerfarbe de Sophie
Mereau). Fischenich fit part de son admiration à l'épouse de Schiller
dans une lettre où s'annonçait comme une prophétie le futur
hymne à la joie :

« Je vous envoie une composition de la Feuerfarbe ...
Elle est d'un jeune homme d'ici, dont les talents musicaux deviendront
universellement célèbres... Il veut aussi mettre en musique la
Joie de Schiller, et même toutes les strophes. J'en attends quelque
chose de parfait ; car, pour autant que je le connais, il est tout
à fait porté au grand et au sublime »

Toute sa vie,Beethoven semble avoir été hanté par un thème mélodique..

En 1808,quand il compose sa Fantaisie Chorale opus:80 pour piano,
choeur et orchestre que je vous ai déjà présentée,il introduit pour
la première fois des chœurs dans une œuvre orchestrale non religieuse

La Fantaisie Chorale ne manque donc pas d'intérêt car il est évident
que le compositeur s'en est servi comme expérience pour la9eme symphonie
mais,l'Hymne à la Joie définitif ne sera finalisé qu'en 1823 pour
intégrer le quatrième mouvement de la 9eme symphonie...

Quoi qu’il en soit, quand Beethoven, en terminant son œuvre, considéra
les majestueuses dimensions du monument qu’il venait d’élever, il dut
se dire : “je peux mourir maintenant, ma tâche est accomplie.” »

Je vous met la traduction ici des paroles de l'Hymne à la Joie...

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Les harmonies de notre vie résonnent
d'un chant flatteur, gracieux et charmant,
et des fleurs éternelles
s'éveillent au sens de la beauté.
La paix et la joie dansent en toute amitié
comme le va-et-vient des vagues ;
la rudesse et l'hostilité qui se bousculaient
cèdent devant l'enthousiasme.

Lorsque la magie des sons se fait entendre
et que parle la bénédiction du verbe,
quelque chose de magnifique doit se dessiner,
la nuit et les tempêtes se changent en lumière :
Les bienheureux voient régner
autour d'eux la paix, en eux le bonheur.
Et le soleil printanier des arts
fait surgir la lumière de cette paix et de ce bonheur.

La grandeur qui était enfermée dans nos coeurs
refleurit et se dresse joliment vers le ciel ;
si l'esprit s'élance,
un choeur d'esprits lui répond sans cesse.
Acceptez donc avec joie, belles âmes,
les présents de l'art.
Quand l'amour et l'énergie se rejoignent,
l'humanité reçoit la faveur des dieux.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

La voici...cette grandiose symphonie...dirigée par Herbert Von Karajan...

1ere partie

http://www.youtube.com/watch?v=O2AEaQJuKDY

2eme partie

http://www.youtube.com/watch?v=cSEqQsAXbJw&feature=related

Voilà... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Sam 21 Fév - 3:38

Aujourd'hui,je vais vous parler du seul opéra qu'a composé Beethoven "Fidelio"

Il en a commencé la composition en 1804....il devait s'appeler "Léonore et l'amour conjugal"

La première Ouverture "Léonore 1"
que je n'ai pas trouvée car je ne sais même pas si elle a été éditéee été retravaillée quelques jours avant que l'opéra soit joué car les présentateurs de l'opéra la trouvaient trop longue et trop puissante pour une ouverture....et par le fait même est devenue "Léonore 2"opus:72

Mais les gens la trouvaient encore trop longue et trop puissante comme ouverture....alors,l'année suivante,en 1805,l'opéra ayant connu peu de succès.il l'a retravaillée et elle est devenue "Léonore 3"opus:72A

Mais Beethoven était un extrême...il voulait la perfection...alors,en 1814,il l'a retravaillé encore et a décidé de changer le nom pour "Fidelio"opus 72B ...et voilà...alors,l'opéra a connu un grand succès...

C'est son seul opéra comme je vous disais mais moi,je ne m'en plains pas car j'aime mieux la musique que l'opéra...

Mais j'aimerais quand-même voir cet opéra...ne serait-ce que pour la musique qui est grandiose....retravaillée oui...mais un grand chef-d'oeuvre quand-même...qui nous prouve combien Beethoven était un être extrêmement passionné....


Voici Léonore 2...opus:72...


1ere partie...

http://www.youtube.com/watch?v=NeOowMpgNQA

2eme partie...

http://www.youtube.com/watch?v=Keb3HQ6Z03Q

Léonore 3...opus:72A

http://www.youtube.com/watch?v=txTXvg7hUrw

Et maintenant...Fidelio opus:72B...

http://www.youtube.com/watch?v=dUU6CuRDlSQ

Voilà...tout est là...je vais essayer de trouver un court résumé de l'opéra de Beethoven...

Voici un lien...(un peu comique)...où un ténor qui a joué dans Fidelio à Paris en raconte l'histoire....en espérant que ca va fonctionner...

http://pagesperso-orange.fr/operavivi/pagesl/fidelio.htm



-----------------------------------------------------------------------------------------------

Voilà....la 3eme sonate pour piano et violoncelle opus:69 ......en la majeur...

Beethoven a composé cette sonate alors qu'il était en vacances chez des amis...Quelqu'un a dit qu'il l'aurait composé en hommage à la maîtresse de maison qui lui plaisait beaucoup...

Elle est ici interprètée par l'excellent pianiste Glenn Gould et le réputé violoncelliste Léonard Rose...

Écoutez comme c'est beau !!!

J'adore !!! drunken


http://www.dailymotion.com/video/xkslk_beethoven-sonata-for-piano-cello-3_music


------------------------------------------------------------------------------------------------


Et voici maintenant la 23 eme sonate pour piano "Appassionata"opus:57 en fa

mineur....composée en 1804-1805....

Elle est interprètée par le réputé pianiste Claudio Arrau....

Un autre chef-d'oeuvre...

1er mouvement part:1

http://www.youtube.com/watch?v=yAhLGslRugQ&feature=related

1er mouvement part:2

http://www.youtube.com/watch?v=DdUXREeyiLQ&feature=related

2eme mouvement

http://www.youtube.com/watch?v=1XUj6GD0icg&feature=related

3eme mouvement

http://www.youtube.com/watch?v=kY7O20KQT64&feature=related

Et voilà...


-------------------------------------------------------------------------------------


Ben voilà...je vous présente la 21eme sonate pour piano...

La sonate Waldstein ou Aurore...opus:53...en ut majeur composée en 1803-1804...

Interprètée par Claudio Arrau...

Regardez ses mains...faut vraiment avoir les mains agiles pour jouer cette sonate !!!

En 3 parties...

Une pure merveille cette sonate......

1er mouvement part:1

http://www.youtube.com/watch?v=wwCWv8vavSw&feature=PlayList&p=3850DD558C912A0F&index=0&playnext=1

1er mouvement part:2

http://www.youtube.com/watch?v=d3mfqzr24WI&feature=PlayList&p=3850DD558C912A0F&index=1

2eme mouvement

http://www.youtube.com/watch?v=5bQdB2wdVIc&feature=PlayList&p=3850DD558C912A0F&index=2

3eme mouvement

http://www.youtube.com/watch?v=r_kFmddbvgo&feature=PlayList&p=3850DD558C912A0F&index=3


J'adore cette sonate !!! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Dim 22 Fév - 1:47

Voici la 7eme sonate pour violon et piano opus:30-2...en ut mineur composée en 1802...

Interprètée ici par Claudio Arrau, au piano et Joseph Szigeti au violon...

Moi,je trouve que le violon est l'instrument de musique dont les notes sont le plus sensuelles...ca vient nous chercher dans le coeur..et dans les entrailles...

Saviez vous que jusqu'au début de 1800 je crois,le violon n'était pas accepté dans les églises...on disait que c'était un instrument profane...et certains disaient même que c'était l'instrument du diable... Very Happy

Cette merveilleuse sonate qui exprime si bien l'émotion,la tendresse,la douceur et l'amour ...

Beethoven devait surement être amoureux quand il l'a écrit.....

J'ai cherché plusieurs jours pour trouver la sonate au complet...

La seule que j'ai trouvée est un enregistrement de 1944 !!!! et ca paraît...

Je sais que Anne-Sophie Mutter (violoniste) l'a fait avec Lambert Orkis au piano
mais,je ne l'ai pas trouvée...

Il y avait aussi le jeune violoniste Valeriy Sokolov qui l'avait fait...

J'ai déjà écouté le 2eme mouvement...IMPECCABLE !!!Que du bonheur !!! drunken

Ben la voila...je m'excuses pour les bruits de fond... et la qualité de l'acoustique... Crying or Very sad



1er mouv

http://www.youtube.com/watch?v=-m4p5hAjXC8&feature=related

2eme mouv part:1

http://www.youtube.com/watch?v=wOjNhqkzIzY&feature=related

2eme mouv part:2

http://www.youtube.com/watch?v=D_a5fy20Cxs&feature=related

3eme et 4eme mouv

http://www.youtube.com/watch?v=4jkbRYeGHDE&feature=related

Voilà...

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et voici le 5eme trio pour piano,violon et violoncelle...

Il est appelé "Les Fantômes"opus:70-1....en ré majeur...composé en 1808...

Interprèté ici par l'excellent pianiste Daniel Barenboim,le réputé violoniste Pinchas Zuckerman et la violoncelliste Jacqueline Du Pré que je ne connaissais pas mais qui est excellente aussi...

À noter que cet enregistrement doit dater de très loin car Barenboim a maintenant beaucoup moins de cheveux et ils sont tout blancs...

Mais la qualité de l'enregistrement est très bonne...

Écoutez ce merveilleux trio....

1er mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=k8zEfvgqcNc

2eme mouvement partie 1...

http://www.youtube.com/watch?v=d0iUipwyWrU&feature=related

2eme mouvement partie 2...

http://www.youtube.com/watch?v=a5NnQeZXVF0&feature=related

3eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=xXHF-KxcaDA&feature=related

Et voilà... drunken

--------------------------------------------------------------------------------------------------------


Une petite sérénade toute joyeuse... Very Happy

Sérénade pour flûte violon et viole (ou alto) opus:25 en ré majeur composée en 1795-1796...

Retranscrite pour piano et flûte en 1803 sous l'opus:41...

Un enregistrement de très mauvaise qualité...mais je l'ai sur un CD chez-moi et je peux vous affirmer que c'est une très belle oeuvre...


Dimitry Varelas à la flûte
Robert Copelman au violon
Tatiana Kotova à la viole

1er mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=QshJsgAgVxs

2eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=Q0d83-Gq_58

3eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=CXdda3xRroI

4eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=1abV4HY1GlE&feature=related

5eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=-ZQw6V4dT1o&feature=related

6eme et 7eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=guHxSKP_JQU&feature=related

Voilà...tout est là...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je me fait plaisir...

Voici la "Grande Fugue" pour 2 violons 1 alto et 1 violoncelle... en si bémol majeur opus:133 composée en 1825...

Elle devait servir de finale au quatuor no:13 opus:130 mais les gens trouvaient qu'elle était trop longue et trop élaborée pour un finale...alors Beethoven l'a retiré et plus tard,il a composé un autre finale pour ce quatuor...C'est d'ailleurs le dernier travail qu'il a fait avant de mourir...

La "Grande Fugue" a été éditée seule après la mort de Beethoven sous l'opus:133

Elle a été transcrite pour piano 4 mains en 1826 sous l'opus:134...voilà...

1ere partie...

http://www.youtube.com/watch?v=uCQ0MP96T0Y

2eme partie...

http://www.youtube.com/watch?v=ti0SdqhsXws&feature=related

Voilà...


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voici la 5eme sonate pour piano et violon ...

La sonate "Le printemps"...en fa majeur opus:24...composée en 1800-1801...

Interprètée par GRUMIAUX et HASKIL...tellement belle....tellement tendre...surtout la 2eme partie...

Ma soeur qui est décédée en 2002 me demandait souvent de lui faire jouer sur mon système de son...la 2eme partie...elle l'aimait énormément ...elle disait que c'était la musique du paradis...Un soir,elle me l'a demandé plusieurs fois...j'ai trouvé ca bizarre...mais bon...

Le lendemain matin...elle était partie pour un monde meilleur...peut-être qu'elle l'écoute au paradis...

Moi,chaque fois que je l'écoute...je pense à elle...

1ere partie...

http://www.youtube.com/watch?v=ynEOnwENLFA&feature=related

2eme partie...

http://www.youtube.com/watch?v=fGB3gNcvz_w&feature=related

3eme partie...

http://www.youtube.com/watch?v=ps0FwMGYcIE&feature=related

J'espère que vous avez aimé...moi,j'adore... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Dim 22 Fév - 18:00

Voici la 8eme sonate pour violon et piano...

opus:30-3...en sol majeur...composée en 1802...

Max Rostal au violon ...
Franz Osborn au piano...

Très très belle !!!...

1er mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=utvh4QN_p3A

2eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=UgKBERw2foc&feature=related

3eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=Wt0cARUAkgM

Voilà....une autre merveille de Beethoven... drunken

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et maintenant,le 7eme trio pour piano,violon et violoncelle...

Le trio "À l'Archiduc"...opus:97...en si bémol majeur...en 4 mouvements composé en 1811...

Alon Goldstein piano
Ilya Kaler violon
Amit Peled violoncelle

Encore une oeuvre magnifique...écoutez...dites moi si vous aimez....

1er mouvement...part:1...

http://www.youtube.com/watch?v=ihINO1IREDw

1er mouvement part:2...

http://www.youtube.com/watch?v=gC1lE5VkEGE

2eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=SfI2ooO06Ic&feature=related

3eme mouvement part:1...

http://www.youtube.com/watch?v=oC2ortQJtHI&feature=related

3eme mouvement part:2...

http://www.youtube.com/watch?v=0nzOri7HOmA&feature=related

4eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=Aq1IfBCfbJY&feature=related

J,adore ce trio... drunken

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Faut surtout pas s'arrêter...y en a encore tout plein... bounce

Et bientôt,je vous reparle encore de sa vie... des choses que
je n'avais pas mentionnées.

On continue...je vous présente la sonate "La Tempête"...

C'est la 17eme sonate...pour piano...opus:31-2...en ré mineur...composée en 1802...

Interprètée ici par Wilhelm Kempff...

1er mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=WTzA6Mg_i7A&feature=related

2eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=mIsqFjiA7ao&feature=related

3eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=LfjD-DQ5REk&feature=related

Voilà... super belle !! Smile

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voilà la 9eme sonate pour violon et piano...la sonate "À Kreutzer"....opus:47...en la majeur...

Beethoven a composé cette sonate en 1802-1803 pour son ami violoniste Kreutzer qui en fin de compte ne la joua jamais car il la trouvait trop difficile...

C'est une très belle sonate et elle est interprètée ici par

Oleg Bezuglov au violon et Natalia Bezuglova au piano.

Une interprètation formidable !!! drunken

1er mouvement part:1

http://www.youtube.com/watch?v=E_i7ymer7Yk&feature=related

1er mouvement part:2

http://www.youtube.com/watch?v=BP2koZ-nCjs&feature=related

2eme mouvement

http://www.youtube.com/watch?v=9ywCEAZncO0&feature=related

2eme mouvement part:2

http://www.youtube.com/watch?v=l8FNO7__5yQ&feature=related

3eme mouvement

http://www.youtube.com/watch?v=wD9cML-7jk0&feature=related


Et voilà...une merveilleuse sonate...que j'adore... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Lun 23 Fév - 22:36

Et maintenant la première sonate pour violon et piano...opus:12-1...en ré majeur...composée en 1797-1798...

Avec de belles images ...interprètée par Arthur Grumiaux au violon et Clara Haskil au piano....de très bons interprètes que ne sont plus là...mais écoutez bien des talents supers !!! tout simplement la perfection... drunken

1ere partie...

http://www.youtube.com/watch?v=6yxeqvDyAdk

2eme partie...

http://www.youtube.com/watch?v=uH3PE-DGAU4&feature=related

Et voilà...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voici la 2eme sonate pour violon et piano....opus:12-2...en la majeur...composée en 1797-1798...

Interprètée encore par Arthur Grumiaux au violon et Clara Haskil au piano...et avec de belles images encore...

1ere partie...

http://www.youtube.com/watch?v=YaoOpVAuzqk

2eme partie...

http://www.youtube.com/watch?v=FDybUtbiJkE&feature=related

voilà... Smile

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et voici la 3eme sonate pour violon et piano...les 3 premières sonates Beethoven les a composées pratiquement en même temps...celle-ci et les 2 autres que je vous ai présenté avant...celle-ci est l'opus:12-3...en mi bémol majeur...

Les oeuvres de Beethoven en mi bémol majeur sont mes préférées...ou à peu près...ben pas toutes car le 7eme n'est pas en mi bémol majeur me semble et je l'adore...

De toute façon,j'aime toute sa musique... drunken

Donc,la 3eme sonate interprètée encore par Arthur Grumiaux au violon et Clara Haskil au piano...et encore de belles images...

1ere partie...

http://www.youtube.com/watch?v=10jjEyjb-JQ&feature=related

2eme partie...

http://www.youtube.com/watch?v=AA4tUb6pAkA&feature=related

Et voilà...très romantiques ces sonates...pleines d'émotions...de sensualité...et tout... Smile

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ben voilà la grande La grande sonate pour piano "HammerKlavier"cette sonate dont Beethoven était si fier...c'est la 29eme...opus:106 ...en si bémol majeur...

Composée entre 1817 et 1819,elle fut éditée aussitôt terminée...

Interprètée ici par Alfred Brendel

1ere partie...

http://www.youtube.com/watch?v=x0hAd2rSV20

2eme partie...

http://www.youtube.com/watch?v=meIV8G1bPHs&feature=related

3eme partie...

http://www.youtube.com/watch?v=vkpX_HNUEI8&feature=related

4eme partie...

http://www.youtube.com/watch?v=sg6jQK8DkCc&feature=related

5eme partie...

http://www.youtube.com/watch?v=d7felfOGoZs&feature=related

6eme partie...

http://www.youtube.com/watch?v=TauWURuddFI&feature=related


Voilà... Smile

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voici une irès belle sonate pour piano...la 26eme...opus:81-A...en mi bémol majeur...composée en 1809-1810...On nomme cette sonate "Les Adieux"...mais le vrai nom donné lors de l'édition c'est "Les Adieux,l'Absence et le Retour ".....Elle avait été composée par Beethoven lors du départ d'amis proches de Beethoven qui partaient de Vienne car il y avait la guerre...

Elle est interprètée ici par Kimball Gallagher...

1er mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=lbxxjmD4DrQ

2eme et 3eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=BJGWhSgld4w&feature=related

Et voilà...c'est tellement beau !!! drunken

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et voici la 4eme sonate pour violon et piano ...opus:23...en la mineur...composée en 1800-1801...

Très belle sonate interprètée par Anne-Sophie Mutter...

1er mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=vL5jgHZLaYk

2eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=kTaIwp3y0as&feature=related

3eme mouvement...

http://www.youtube.com/watch?v=AkL8WculPVw&feature=related

Et voilà... Smile

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

De belles images de Beethoven et de la nature qu'il aimait tant...et un extrait de la 9eme symphonie...

http://www.youtube.com/watch?v=YAOTCtW9v0M

Encore des images de Beethoven....cette fois-ci avec la "Moonlight sonata "

http://www.youtube.com/watch?v=vQVeaIHWWck

Encore des belles images du grand Beethoven avec des extraits de plusieurs de ses compositions...

http://www.youtube.com/watch?v=9NJ5BzyJq7E

Et voilà... Smile

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voici les liens pour des extraits de quelques composition que j'adore...

À compter de demain,je vous reparle encore de lui...car y a ben des choses que j'ai oublié... je vais encore mettre sa musique...mais avec beaucoup d'écrits...

Mais en attendant...écoutez comme c'est beau...

http://www.youtube.com/watch?v=bqtPVEuAbzM&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=VLkZvsp62iU&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=TxE5_lKzz_E

http://www.youtube.com/watch?v=XQXAjZ00gCc&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=e711tM2n7b0

voilà... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Killerguitar
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 1225
Age : 12
Localisation : Québec
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Mar 24 Fév - 17:26

Marie-Loup a écrit:
ti gars a écrit:
Je n'ai regardé que les 3 premières, super ! Wink

Merci ti-gars...c'est tout un monument Beethoven hein... Smile

Vraiment le plus grand compositeur selon moi... et sa vie...pas rose hein... il n'a jamais vraiment été heureux... Crying or Very sad

Je vais en mettre encore bientôt des bouts de sa vie... Smile

Mozart aussi Razz Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-de-musique.forums1.net
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Mar 24 Fév - 19:13

Killerguitar a écrit:
Marie-Loup a écrit:
ti gars a écrit:
Je n'ai regardé que les 3 premières, super ! Wink

Merci ti-gars...c'est tout un monument Beethoven hein... Smile

Vraiment le plus grand compositeur selon moi... et sa vie...pas rose hein... il n'a jamais vraiment été heureux... Crying or Very sad

Je vais en mettre encore bientôt des bouts de sa vie... Smile

Mozart aussi Razz Wink

Eh oui...Mozart aussi... Smile

Mais moi,je préfère Beethov car il a fait plus de musique... silent

Mozart a plus de la moitié de son oeuvre en opéras et je ne suis pas très fan des opéras... Smile

Mais...peut-être que je vais me documenter quand j'aurai fini ce sujet et que j'en ferai une de Mozart ...ou d'un autre compositeur...y en a tellement de bons... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Mar 24 Fév - 19:16

Je ne vous ai jamais parlé du physique de Beethoven..ben voilà ce que j'ai trouvé ...puisé dans un livre de Romain Rolland...

Il était petit et trapu, de forte encolure, de charpente athlétique. Une large figure, de couleur rouge brique, sauf vers la fin de sa vie, où le teint devint maladif et jaunâtre,surtout l'hiver, quand il restait enfermé, loin des champs. Un front puissant et bosselé.

Des cheveux extrêmement noirs, extraordinaire-ment épais, et où il semblait que le peigne n'eût jamais passé, hérissés de toutes parts, « les serpents de Méduse ». Les yeux brûlaient d'une force prodigieuse, qui saisit tous ceux qui le virent; mais la plupart se trompèrent sur leur nuance. Comme ils flambaient d'un éclat sauvage dans une figure brune et tragique, on les vit généralement noirs; ils ne l'étaient pas, mais bleu gris . Petits et très profondément enfoncés, ils s'ouvraient brusquement dans la passion ou la colère, et alors roulaient dans leurs orbites, reflétant toutes leurs pensées avec une vérité merveilleuse .

Souvent ils se tournaient vers le ciel avec un regard mélancolique. Le nez était court et carré, large, un mufle de lion. Une bouche délicate, mais dont la lèvre inférieure tendait à avancer sur l'autre. Des mâchoires redoutables, qui auraient pu broyer des noix. Une fossette profonde au menton, du côté droit, donnait une étrange dissymétrie à. la face. « Il avait un bon sourire, dit Moscheles, et dans la conversation, un air souvent aimable et encourageant. En revanche, le rire était désagréable, violent et grimaçant, du reste court », le rire d'un homme qui n'est pas accoutumé à la joie...

Son expression habituelle était la mélancolie, « une tristesse incurable ». Rellstab, en 1825, dit qu'il a besoin de toutes ses forces pour s'empêcher de pleurer, en voyant « ses doux yeux et leur douleur poignante ». Braun von Braunthal, un an plus tard, le rencontre à une brasserie : il est assis dans un coin, il fume une longue pipe, et il a les yeux fermés, comme il fait de plus en plus, à mesure qu'il approche de la mort. Un ami lui adresse la parole. Il sourit tristement, tire de sa poche un petit carnet de conversation; et, de la voix aiguë que prennent souvent les sourds, il lui dit d'écrire ce qu'on veut lui demander.

Son visage se transfigurait, soit dans ses accès d'inspiration soudaine qui le prenaient à l'improviste, même dans la rue, et qui frappaient d'étonnement les passants, soit quand on le surprenait au piano. « Les muscles de sa face saillaient, ses veines gonflaient; les yeux sauvages devenaient deux fois plus terribles; la bouche tremblait; il avait l'air d'un enchanteur vaincu par les démons qu'il avait évoqués. » Telle une figure de Shakespeare ... Julius Benedict dit : « Le roi Lear ».

Encore le 1er mouvement de mon quatuor préféré...je l'aime trop... Basketball


http://www.youtube.com/watch?v=TxE5_lKzz_E

C'est si beau... sunny

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Forcé de quitter Bonn, et.de passer presque toute sa vie à Vienne, dans la grande ville frivole et ses tristes faubourgs, jamais Beethoven n'oublia la vallée du Rhin, et le grand fleuve auguste et paternel, (unser Vater Rhein), comme il l'appelle, « notre père le Rhin s, si vivant, en effet, presque humain, pareil à une âme gigantesque où passent des pensées et des forces innombrables, nulle part plus beau, plus puissant et plus doux qu'en la délicieuse Bonn, dont il baigne les pentes ombragées et fleuries, avec une violence caressante...

Là, Beethoven a vécu ses vingt premières années; là se sont formés les rêves de son coeur adolescent, dans ces prairies qui flottent languissamment sur l'eau, avec leurs peupliers enveloppés de brouillards, les buissons, les saules et les arbres fruitiers, qui trempent leurs racines dans le courant silencieux et rapide, et, penchés sur le bord, mollement curieux, les villages, les églises, les cimetières même,tandis qu'à l'horizon, les Sept Montagnes bleuâtres dessinent sur le ciel leurs profils orageux, que surmontent les maigres et bizarres silhouettes des vieux châteaux ruinés.

A ce pays, son coeur resta éternellement fidèle; jusqu'au dernier instant, il rêva de le revoir, sans jamais y parvenir. « Ma patrie, la belle contrée où j'ai vu la lumière du jour, toujours aussi belle, aussi claire devant mes yeux, que lorsque je la laissai »

En novembre 1792, Beethoven vint se fixer à Vienne, métropole musicale de l'Allemagne . La Révolution avait éclaté ; elle commençait à submerger l'Europe. Beethoven quitta Bonn juste au moment où la guerre y entrait. Sur la route de Vienne, il traversa les armées ...

En 1796 et 1797, il mit en musique les poésies belliqueuses de Friedberg : un Chant du Départ et un choeur patriotique : Nous sommes un grand peuple allemand ( Ein grosses deutsches Volk sind wir). Mais en vain il veut chanter les ennemis de la Révolution : la Révolution conquiert le monde, et Beethoven. Dès 1798, malgré la tension des rapports entre l'Autriche et la France, Beethoven entre en rapports intimes avec les Français, avec l'ambassade, avec le général Bernadotte qui venait d'arriver à Vienne.

Dans ces entretiens commencent à se former en lui les sentiments républicains, dont on voit le puissant développement dans la suite de sa vie.Beethoven semble plus jeune que son âge, maigre, droit, raidi dans sa haute cravate, le regard défiant et tendu. Il sait ce qu'il vaut; il croit en sa force. En 1796, il note sur son carnet : « Courage ! Malgré toutes les défaillances du corps, mon génie triomphera...

Vingt-cinq ans! les voici venus! je les ai.... Il faut que cette année même, l'homme se révèle tout entier » Mme de Bernhard et Gelinck disent qu'il est très fier, de manières rudes et maussades, et qu'il parle avec un très fort accent provincial. Mais ses intimes, seuls, connaissent l'exquise bonté qu'il cache sous cette gaucherie orgueilleuse. Écrivant à Wegeler tous ses succès, la première pensée qui lui vient à l'es-prit est celle-ci : « Par exemple, je vois un ami dans le besoin : si ma bourse ne me permet pas de lui venir aussitôt en aide, je n'ai qu'à me mettre à ma table de travail; et, en peu de temps, je l'ai tiré d'affaire....

La douleur, déjà, avait frappé à sa porte; elle s'était installée en lui, pour n'en plus sortir. Entre 1796 et 1800, la surdité commença ses ravages Les oreilles lui bruissaient nuit et jour; il était miné par des douleurs d'entrailles. Son ouïe s'affaiblissait progressivement. Pendant plusieurs années, il ne l'avoua à personne, même à ses plus cher amis; il évitait le monde, pour que son infirmité ne fût pas remarquée; il gardait pour lui seul ce terrible secret. Mais, en 1801, il ne peut plus le taire; il le confie avec désespoir à deux de ses amis : le docteur Wegeler et le pasteur Amenda : « Mon cher, mon bon, mon affectueux Amenda,... combien souvent je te souhaite auprès de moi!

Ton Beethoven est profondément malheureux. Sache que la plus noble partie de moi-même, mon ouïe, a beaucoup baissé. Déjà, à l'époque où nous étions ensemble, j'éprouvai des symptômes du mal, et je le cachais; mais cela a toujours empiré depuis.... Guérirai-je ? Je l'espère naturellement, mais bien peu; de telles maladies sont les plus incurables. Comme je dois vivre tristement, éviter tout ce que j'aime et tout ce qui m'est cher, et cela dans un monde si misérable, si égoïste!... Triste résignation où je dois me réfugier! Sans doute je me suis proposé de me mettre au-dessus de tous ces maux; mais comment cela me sera-t-il possible ?... »

Et à Wegeler... Je mène une vie misérable. Depuis deux ans, j'évite toutes les sociétés, parce qu'il ne m'est pas possible de causer avec les gens : je suis sourd. Si j'avais quelque autre métier, cela serait encore possible; mais dans le mien, c'est une situation terrible Que diraient de cela mes ennemis, dont le nombre n'est pas petit !... Au théâtre, je dois me mettre tout près de l'orchestre, pour comprendre l'acteur. Je n'entends pas les sons élevés des instruments et des voix, si je me place un peu loin.... Quand on parle doucement, j'entends à peine,... et d'autre part, quand on crie, cela m'est intolérable.... Bien souvent, j'ai maudit mon existence...Plutarque m'a conduit à la résignation. Je veux, si toutefois cela est possible, je veux braver mon destin; mais il y a des moments de ma vie où je suis la plus misérable créature de Dieu....

Résignation ! quel triste refuge ! et pourtant c'est le seul qui me reste ! »

Cette tristesse tragique s'exprime dans quelques œuvres de cette époque, dans la Sonate pathétique, op. 13 (1799), surtout dans le largo de la troisième Sonate pour piano, op. 10 (1798). Chose étrange qu'elle ne soit pas partout empreinte, que tant d'oeuvres encore : le riant Septuor (1800), la limpide Première Symphonie ( en ut majeur, 1800), reflètent une insouciance juvénile.

C'est sans doute qu'il faut du temps à l'âme pour s'accoutumer 'à la douleur. Elle a un tel besoin de la joie que, quand elle ne l'a pas, il faut qu'elle la crée. Quand le présent est trop cruel, elle vit sur le passé. Les jours heureux qui furent ne s'effacent pas d'un coup; leur rayonnement persiste longtemps encore après qu'ils ne sont plus. Seul et malheureux à Vienne, Beethoven se réfugiait dans ses souvenirs du pays natal; sa pensée d'alors en est tout imprégnée. Le thème de l 'andante à variations du Septuor est un Lied rhénan.

La Symphonie en ut majeur est aussi une œuvre du Rhin, un poème d'adolescent qui sourit à ses rêves. Elle est gaie, langoureuse; on y sent le désir et l'espérance de plaire. Mais dans certains passages, dans l'introduction, dans le clair-obscur de quelques sombres basses, dans le scherzo fantasque, on aperçoit, avec quelle émotion! dans cette jeune figure le regard du génie à venir. Ce sont les yeux du Bambino de Botticelli dans ses Saintes familles, ces yeux de petit enfant où l'on croit lire déjà la tragédie prochaine.

Voilà...c'était encore un peu de Beethoven...

Et maintenant...écoutez comme c'est doux....comme les ailes d'un ange....


http://www.youtube.com/watch?v=c1iZXyWLnXg

http://www.youtube.com/watch?v=w2cFEHM9yMw

drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Mer 25 Fév - 3:46

A ses souffrances physiques venaient se joindre des troubles d'un autre ordre. Wegeler dit qu'il ne connut jamais Beethoven sans une passion portée au paroxysme. mais Beethoven avait quelque chose de puritain dans l'âme ; les conversations et les pensées licencieuses lui faisaient horreur; il avait sur la sainteté de l'amour des idées intransigeantes. Un tel homme était fait pour être dupe et victime del'amour. Il le fut.

Sans cesse il s'éprenait furieusement, sans cesse il rêvait de bonheurs, aussitôt déçus, et suivis de souffrances amères. C'est dans ces alternatives d'amour et de révolte orgueilleuse, qu'il faut chercher la source la plus féconde des inspirations de Beethoven, jusqu'à l'âge où la fougue de sa nature s'apaise dans une résignation mélancolique.

En 1801, l'objet de sa passion était, à ce qu'il semble, Giulietta Guicciardi, qu'il immortalisa par la dédicace de sa fameuse Sonate dite du Clair de Lune, op. 27 (1802). « Je vis d'une façon plus douce, écrit-il à Wegeler, et je me mêle davantage avec les hommes....

Ce changement, le charme d'une chère fille l'a accompli ; elle m'aime, et je l'aime. Ce sont les premiers moments heureux que j'aie depuis deux ans » Il les paya durement. D'abord cet amour lui fit sentir davantage la misère de son infirmité, et les conditions précaires de sa vie, qui lui rendaient impossible d'épouser celle qu'il aimait.

Puis Giulietta était coquette, enfantine, égoïste; elle fit cruellement souffrir Beethoven, et en novembre 1803 elle épousa le comte Gallenberg ......

Elle ne craignit pas, dans la suite, d'exploiter l'ancien amour de Beethoven, en faveur de son mari. Beethoven secourut Gallenberg. « Il était mon ennemi : c'était justement la raison pour que je lui fisse tout le bien possible », dit-il à Schindler, dans un de ses cahiers de conversation de 1821. Mais il l'en méprisa davantage.. Arrivée à Vienne, écrit-il en français, elle me cherchait en pleurant, mais je la méprisais.

De telles passions dévastent l'âme; quand l'âme est déjà affaiblie par la maladie, comme l'était celle de Beethoven, elles risquent de la ruiner. Ce fut le seul moment de la vie de
Beethoven, où il semble avoir été sur le point de succomber. Il traversa une crise désespérée, qu'une lettre nous fait connaître :le Testament d'Heiligenstadt, à ses frères, Carl et Johann, avec cette indication : « Pour lire et exécuter après ma mort »

C'est un cri de révolte et de douleur déchirante. On ne peut l'entendre sans être pénétré de pitié. Il fut tout près alors de mettre fin à sa vie. Seul son in-flexible sentiment moral l'arrêta'. Ses dernières espérances de guérison disparurent. « Même le haut courage qui me soutenait s'est évanoui. 0 Providence, fais-moi apparaître une fois un jour, un seul jour de vraie joie ! Il y a si longtemps que le sens profond de la vraie joie m'est étranger. Quand, oh ! quand, mon Dieu, pourrai-je la rencontrer encore ?...

Jamais ? Non, ce serait trop cruel ! »

Cela semble une plainte d'agonie; et pourtant, Beethoven vivra vingt-cinq ans encore. Sa puissante nature ne pouvait se résigner à succomber sous l'épreuve. a Ma force physique croît plus que jamais avec ma force intellectuelle.... Ma jeunesse, oui, je le sens, ne fait que commencer. Chaque jour me rapproche du but que j'entrevois sans pouvoir le définir.... Oh! si j'étais délivré de ce mal, j'embrasserais le monde . Point de repos ! Je n'en connais pas d'autre. que le sommeil; et je suis assez malheureux de devoir lui accorder plus de temps qu'autrefois. Que je sois seulement délivré à moitié de mon mal : et alors.... Non, je ne le supporterai pas. Je veux saisir le destin à la gorge. Il ne réussira pas à me courber tout à fait. Oh ! cela est si beau, de vivre la vie mille fois ! »

Cet amour, cette souffrance, cette volonté, ces alternatives d'accablement et d'orgueil, ces tragédies intérieures se retrouvent dans les grandes oeuvres écrites en 1802: la Sonate avec marche funèbre, op. 26, la Sonate quasi una fantasia, et la Sonate dite du Clair de lune, op. 27, la Deuxième Sonate, op. 31, avec ses récitatifs dramatiques, qui semblent un monologue grandiose et désolé; la Sonate en ut mineur pour violon, op. 30, dédiée à l'empereur Alexandre; la Sonate à Kreutzer, op. 47; les six héroïques et poignantes mélodies religieuses sur des paroles de Gellert, op. 48........

La Seconde Symphonie, qui est de 1803, reflète davantage son juvénile amour; et l'on sent que sa volonté prend décidément le dessus. Une force irrésistible balaye les tristes pensées. Un bouillonnement de vie soulève le finale. Beethoven veut être heureux; il ne veut pas consentir à croire son infortune irrémédiable : il veut la guérison, il veut l'amour; il déborde d'espoir....

Il n'abandonne pas malgré tout ....et toutes ces émotions sont palpables dans sa musique...on les ressent si bien !!!...

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et maintenant,Je vous présente la 8eme sonate pour piano :la Pathétique...

Je ne sais pas pourquoi elle porte ce nom car moi,je ne la trouve pas pathétique du tout...

Faut ici mentionner que la plupart des oeuvres de Beethoven qui portent un nom,ce nom a été attribué par d'autres que Beethoven...mais par contre,Beethoven acceptait presque toujours le nom qu'on proposait...

S'il a été attribué après sa mort ben c'est autre chose ...Cette sonate ,opus:13...en ut mineur a été composée en 1798-1799...

Interprètée ici par l'excellent pianiste Glenn Gould...

1ere partie:

http://www.youtube.com/watch?v=FL0u9QXNvEg

2eme partie:

http://www.youtube.com/watch?v=5cELMIRPiZw&feature=related

3eme partie:

http://www.youtube.com/watch?v=LKtfLwvEmZo&feature=related

Écoutez comme c'est beau !!! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Marie-Loup
Zikebecois(e) indispensable !
Zikebecois(e) indispensable !


Féminin Nombre de messages : 439
Age : 72
Localisation : Granby P.Q
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Mer 25 Fév - 18:48

Beethoven travaillait sur sa 5eme symphonie quand il l'interrompit brusquement pour écrire d'un jet, sans ses esquisses habituelles, la Quatrième Symphonie. Le bonheur lui était apparu. En mai 1806, il se fiançait avec Thérèse de Brunswick...

Elle l'aimait depuis longtemps, depuis que, petite fille, elle prenait avec lui des leçons de piano, dans les premiers temps de son séjour à Vienne. Beethoven était ami de son frère, le comte François. En 1806, il fut leur hôte à Mârtonvàsàr en Hongrie, et c'est là qu'ils s'aimèrent.

Le souvenir de ces jours heureux s'est conservé dans quelques récits de Thérèse de Brunswick « Un soir de dimanche, dit-elle, après dîner, au clair de lune, Beethoven s'assit au piano. D'abord il promena sa main à plat sur le clavier. François et moi nous connaissions cela. C'était ainsi qu'il préludait toujours. Puis il frappa quelques accords sur les notes basses; et, lentement, avec une solennité mystérieuse, il joua un chant de Sébastien Bach...

« Si tu veux me donner ton coeur, que ce soit d'abord en secret ; et notre pensée commune, que nul ne la puisse deviner. » Ma mère et le curé s'étaient endormis ; mon frère regardait devant lui, gravement; et moi, que son chant et son regard pénétraient, je sentis la vie en sa plénitude. Le lendemain matin, nous nous rencontrâmes dans le parc. Il me dit : « J'écris à présent un opéra. La principale figure est en moi, devant moi, partout où je vais, partout où je reste. Jamais je n'ai été à une telle hauteur. Tout est lumière, pureté, clarté...

Jusqu'à présent, je ressemblais à cet enfant des contes de fée qui ramasse les cailloux, et ne voit pas la fleur splendide, fleurie sur son chemin.... » C'est au mois de mai 1806, que je devins sa fiancée, avec le seul consentement de mon bien-aimé frère François. »

La Quatrième Symphonie, écrite cette année-là, est une pure fleur, qui garde le parfum de ces jours les plus calmes de sa vie. On y a justement remarqué « la préoccupation de Beethoven, alors, de concilier autant que possible son génie avec ce qui était généralement connu et aimé dans les formes transmises par ses prédécesseurs ».

Le même esprit conciliant, issu de l'amour, agissait sur ses manières et sur sa façon de vivre. lgnaz von Seyfried et Grillparzer disent qu'il est plein d'entrain, vif, joyeux, spirituel, courtois dans le monde, patient avec les importuns, vêtu de façon recherchée ; et il leur fait illusion, au point qu'ils ne s'aperçoivent pas de sa surdité, et disent qu'il est bien portant, sauf sa vue qui est faible ...

C'est aussi l'idée que donne de lui un portrait d'une élégance romantique et un peu apprêtée, que peignit alors Maehler. Beethoven veut plaire, et il sait qu'il plaît. Le lion est amoureux : il rentre ses griffes. Mais on sent sous ses jeux, sous les fantaisies et la tendresse même de la Symphonie en si bémol, la redoutable force , l'humeur capricieuse, les boutades colériques...

Cette paix profonde ne devait pas durer; mais l'influence bienfaisante de l'amour se prolongea jusqu'en 1810. Beethoven lui dut sans doute la maîtrise de soi, qui fit alors produire à son génie ses fruits les plus parfaits : cette tragédie classique, la Symphonie en ut mineur(5eme), et ce divin rêve d'un jour d'été : la Symphonie pastorale (6eme)(1808)

L' Appassionata, inspirée de la Tempête de Shakespeare , et qu'il regardait comme la plus puissante de ses sonates, paraît en 1807, et est dédiée au frère de Thérèse. A Thérèse elle-même il dédie la rêveuse et fantasque sonate, op. 18 (1809). Une lettre, sans dates, et adressée A l'immortelle Bien-Aimée exprime, non moins que l'Appassionata, l'intensité de son amour :

« Mon ange, mon tout, mon moi... j'ai le coeur gonflé du trop que j'ai à te dire... Ah ! où je suis, tu es aussi avec moi... Je pleure, quand je pense que tu ne recevras probablement pas avant dimanche les premières nouvelles de moi. Je t'aime, comme tu m'aimes, mais bien plus fort... Ah! Dieu ! Quelle vie ainsi ! Sans toi ! Si près, si loin. ... Mes idées se pressent vers toi, mon immortelle aimée ( meine unsterbliche Geliebte), parfois joyeuses, puis après tristes, interrogeant le destin, lui demandant s'il nous exaucera. Je ne puis vivre qu'avec toi, ou je ne vis pas... Jamais une autre n'aura mon coeur . Jamais! Jamais ! 0 Dieu ! pourquoi faut-il s'éloigner quand on s'aime ? Et pourtant ma vie, comme elle est à présent, est une vie de chagrins. Ton amour m'a fait à la fois le plus heureux et le plus malheureux des hommes. ... Sois paisible..., sois paisible aime-moi !

Aujourd'hui, hier, quelle ardente aspiration, que de larmes vers toi ! toi , toi ma vie mon tout ! Adieu ! oh ! continue de m'aimer, ne méconnais jamais le coeur de ton aimé L.

Éternellement à toi éternellement à moi éternellement à nous »

Quelle raison mystérieuse empêcha le bonheur de ces deux êtres qui s'aimaient ? Peut-être le manque de fortune, les différences de conditions... Peut-être Beethoven se révolta-t-il contre la longue attente qu'on lui imposait, et contre l'humiliation de tenir son amour indéfiniment secret...

Peut-être, violent, malade et misanthrope, comme il était, fit-il souffrir sans le vouloir celle qu'il aimait, et s'en désespérait-il. L'union fut rompue ! et pourtant... ni l'un ni l'autre ne semble avoir jamais oublié son amour... Jusqu'à son dernier jour... (elle ne mourut qu'en 1861)...

Thérèse de Brunswick aima Beethoven.

Et Beethoven disait, en 1816 : « En pensant à elle, mon coeur bat aussi fort que le jour où je la vis pour la première fois. » De cette même année sont les six mélodies à la bien-aimée lointaine ( an die ferne Geliebte), op. 98, d'un caractère si touchant et si profond. Il écrit dans ses notes : « Mon coeur déborde à l'aspect de cette admirable nature, et pourtant... Elle n'est pas là, près de moi! » Thérèse avait donné son portrait à Beethoven, avec la dédicace : « Au rare génie, au grand artiste, à l'homme bon. T. B. ».

Dans la dernière année de sa vie, un ami surprit Beethoven, seul, embrassant ce portrait en pleurant, et parlant tout haut suivant son habitude : « Tu étais si belle, si grande, pareille aux anges ! »

L'ami se retira, revint un peu plus tard, le trouva au piano, et lui dit : «
Aujourd'hui,mon vieil ami, il n'y a rien de diabolique sur votre visage. » Beethoven répondit : « C'est que mon bon ange m'a visité. » La blessure fut profonde. « Pauvre Beethoven, dit-il lui–même, il n'est point de bonheur pour toi dans ce monde. Dans les régions de l'idéal seulement, tu trouveras des amis »

Il écrit dans ses notes : « Soumission, soumission profonde à ton destin : tu ne peux plus exister pour toi, mais seulement pour les autres; pour toi, il n'y a plus de bonheur qu'en ton art. 0 Dieu, donne-moi la force de me vaincre ! »

Il est donc abandonné par l'amour. En 1810, il se trouve seul ; mais la gloire est venue, et le sentiment de sa puissance... Il est dans le force de l'êge. Il se livre à son humeur violente et sauvage, sans se soucier de rien, sans égards au monde, aux conventions, aax jugements des autres. Qu'a-t-il à craindre ou à ménager ? Plus d'amour et plus d'ambition...

Sa force, voilà ce qui lui reste, la joie de sa force, et le besoin d'en user, presque d'en abuser. « La force, voilà la morale des hommes qui se distinguent du commun des hommes. »

Il est retombé dans la négligence de sa mise ; et sa liberté de manières est devenue bien plus hardie qu'autrefois. Il sait qu'il a le droit de tout dire, même aux plus grands. « Je ne reconnais pas d'autres signes de supériorité que la bonté », écrit-il le 17 juillet 1812 . Bettina Brentano, qui le vit alors, dit qu' « aucun empereur, aucun roi n'avait une telle conscience de sa force . Elle fut fascinée par sa puissance : « Lorsque je le vis pour la première fois, écrit-elle à Goethe, l'univers tout entier disparut pour moi. ..

Beethoven me fit oublier le monde, et toi-même ô Goethe....

Je ne crois pas me tromper, en assurant que cet homme est de bien loin en avance sur la civilisation moderne. Goethe chercha à connaître Beethoven. Ils se rencontrèrent aux bains de Bohème, à Tœplitz, en 1812, et s'entendirent assez mal. Beethoven admirait passionnément le génie de Goethe... mais son caractère était trop libre et trop violent pour s'accommoder de celui de Goethe. « Les poésies de Goethe me rendent heureux » , écrit-il à Bettina Brentano, le 19 février 1811.....

Peut-être que Thérèse de Brunswick était l'Immortelle Bien-Aimée...on ne le saura jamais...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En 1806,Beethoven a composé une série de 3 quatuors qu'on appelle les Quatuors Razumovsky,parce qu'ils étaient dédiés au Comte du même nom...

J'aime bien le 3eme de la série qui est son 9eme quatuor...il est en ut majeur...opus 59-3...

Le meilleur enregistrement est:le quatuor Guarneri avec le premier violon:Arnold Steinhardt,

ainsi que John Dalley, violon,Michael Tree, viole et David Soyer, violoncelle

Mais,je n'ai trouvé que le 4eme mouvement...

Voici le lien....

http://fr.youtube.com/watch?v=6FW_aUDNE3k

Très beau !!!...Pour qui aime le violon comme moi...c'est du vrai gâteau...

J'en ai encore les frissons qui me parcourent le corps et le sang qui me circule tout chaud dans les veines...

Dommage que je n'aie pas trouvé les autres mouvements... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beethovenmaniac.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...   Aujourd'hui à 12:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Beethoven,sa Vie,son Oeuvre...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Symphonies de Beethoven et autres oeuvres
» Beethoven :Grandes oeuvres chorales et vocales
» Oeuvre la plus savante, dense et complexe selon vous
» Coffrets Brilliant 40 CDs - Chefs-d'oeuvre de ...
» Les 5° et 7° symphonies de Beethoven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Parlons Zik' ! :: Musiques classées !-
Sauter vers: